Moscou: Attentat-suicide à l'aéroport de Domodedovo

Lundi après-midi, un attentat-suicide à la bombe à l'aéroport international de Moscou-Domodedovo a fait 35 morts et au moins 168 blessés dont 40 gravement atteints.
Lundi après-midi, un attentat-suicide à la bombe à l'aéroport international de Moscou-Domodedovo a fait 35 morts et au moins 168 blessés dont 40 gravement atteints.

Parmi les 168 blessés figurent au moins deux étrangers. Aucune information sur d'éventuels blessés vietnamiens.

A la nouvelle de cet attentat, le correspondant de l'Agence vietnamienne d'Information en Russie a immédiatement communiqué avec la filiale de Vietnam Airlines à Moscou ainsi qu'avec les organes concernés du Vietnam en Russie pour chercher des informations sur les blessés.

Selon Interfax, les enquêteurs russes ont trouvé la tête d'un "homme de type arabe" de 30 à 35 ans, soupçonné d'être l'auteur de cet attentat. D'autres part, l'agence de sécurité de Russie a annoncé qu'elle avait été informée qu'un attentat contre un aéroport moscovite était en préparation.

Lundi après-midi, le président russe Dmitri Medvedev a ordonné, lors d'une réunion d'urgence, la mise en place d'un "régime de sécurité spécial" dans les gares et les aéroports à travers tout le pays de même que le règlement rapide des conséquences, notamment le soutien urgent aux blessés.

Il a reporté à une date indéterminée son départ prévu mardi pour la Suisse pour assister au Forum économique mondial de Davos.

Le Premier ministre V. Poutine a demandé aux organes concernés de prendre des mesures urgentes pour soutenir les familles des morts et des blessés.

Cet attentat-suicide à l'aéroport de Domodedovo - l'un des deux aéroports internationaux les plus importants de Moscou - constitue le deuxième attentat terrible dans la capitale russe après l'autre dans deux stations du métro en mars 2010 qui avait fait 40 morts et plus de 100 blessés.

Les réactions de l'étranger ne se sont pas faites attendre. Le chef de l'ONU, Ban Ki-moon, "condamne cet acte de violence déplorable et injustifiable contre des innocents", tandis que "L'OTAN exprime sa solidarité avec le peuple et le gouvernement russes".

Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré : "Nous sommes ensemble dans ce combat".

Les dirigeants des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de France, d'Allemagne, de Bulgarie, d'Egypte, de Jordanie, du Canada et d'Australie ont dénoncé un acte "barbare". - AVI

Voir plus