Mer Orientale : Un commandant américain «gravement préoccupé»

L'amiral Samuel Locklear, commandant du Commandement américain du Pacifique, a pressé la Chine et le Vietnam de faire preuve de retenue pour éviter un grand conflit en Mer Orientale.

L'amiral Samuel Locklear, commandant du Commandement américain du Pacifique, a pressé la Chine et le Vietnam de faire preuve de retenue pour éviter un grand conflit en Mer Orientale, en marge du Forum économique mondial sur l’Asie de l’Est, le 22 mai aux Philippines.

Selon la presse philippine, l’amiral Locklear a fait savoir que les États-Unis étaient «profondément préoccupés» de la tension entre le Vietnam et la Chine concernant les problèmes en Mer Orientale. Car ces tensions cachent les risques d’une erreur de calcul. Le responsable militaire américain a déclaré : "J’ai de sérieuses inquiétudes, je crois que nous devrions d'abord encourager les deux parties à faire preuve de retenue". Il a considéré que le règlement des différends en matière de souveraineté devait se baser sur le droit international.

Répondant à la question sur la perspective d’établir le partenariat stratégique entre le Vietnam et les États-Unis, l’amiral Samuel Locklear a confirmé que le Vietnam se trouvait dans la liste de certains pays avec lesquels Washington voulait renforcer les relations : « Les États-Unis poursuivent les relations alliées et les partenariats stratégiques avec de nombreux pays, dont le Vietnam ne fait pas exception ».

Début mai 2014, la Chine a implanté la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 à 15 degrés 29 minutes 58 secondes de latitude Nord et 111 degrés 12 minutes 06 secondes de longitude Est, au Sud de l'île de Tri Tôn, 80 milles marins à l’intérieur du plateau continental du Vietnam, à 119 milles de l'île de Ly Son et à 130 milles des côtes vietnamiennes. Cet emplacement est situé profondément dans la zone économique exclusive du Vietnam selon la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

La Chine a mobilisé des avions et de nombreux navires, dont des bâtiments de guerre, pour protéger cette plate-forme de forage pétrolier. Le 21 mai, elle déployait 95 navires de toutes catégories.

Le Vietnam a fait preuve de retenue et montré sa bonne volonté avec sincérité, en recourant à tous canaux de dialogue et de liaison avec divers échelons en Chine afin de protester contre ces agissements et de lui exiger de retirer immédiatement sa plate-forme de forage pétrolier et ses navires des eaux vietnamiennes.

Cependant, à ce jour, elle n'a pas répondu à ces requêtes légitimes, calomniant au contraire le Vietnam et poursuivant l'usage de la force, multipliant ses actes d'intimidation et ses atteintes qui sont de plus en plus périlleuses et sérieuses. –VNA

Voir plus