Kuala Lumpur, 10 avril (VNA) – La Cour des sessions de Kuala Lumpur a accusé mercredi 10 avril Rosmah Mansor, épouse de l’ex-Premier ministre Najib Razak, de corruption dans le cadre d'un projet d’énergie solaire dans l’état de Sarawak.

Rosmah Mansor, épouse de l’ex-Premier ministre Najib Razak. Photo: letemps.ch

Selon l’acte d’accusation, Mme Rosmah a accepté, le 20 décembre 2016 à son domicile, un pot-de-vin de 5 millions de ringgits (1,22 million de dollars) par l'intermédiaire d'un assistant d'un directeur de Jepak Holdings.

En échange, elle a aidé Jepak Holdings à remporter le projet de fourniture de l’énergie solaire à 369 écoles rurales à Sarawak. D’une valeur de 1,25 milliard de ringgits (305 millions de dollars), ce projet a été conclu avec le ministère de l'Éducation.

Une fois inculpée, l’ex-Première dame fera face à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 20 ans et à une amende d’au moins cinq fois supérieur au montant du pot-de-vin.

Cependant, Mme Rosmah, 68 ans, a plaidé non coupable de ce chef d’accusation. La cour sera rouverte le 10 mai prochain. -VNA