Lutte anti-corruption : privilégier les objectifs majeurs

Truong Tan Sang, membre du Bureau politique, a souligné la nécessité de définir les problèmes les plus pressants dans la lutte anti-corruption ainsi que les secteurs prioritaires.
Truong Tan Sang, membre du Bureau politique, membre permanent du Secrétariat du CC du PCV, a souligné la nécessité de définir précisément les problèmes les plus pressants en matière de lutte anti-corruption ainsi que les secteurs prioritaires d'ici la fin de l'année.


Lors de la séance de travail avec le Bureau national de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption de mardi, Truong Tan Sang a agréé les orientations et tâches en la matière.


Il a également suggéré plusieurs points à prendre particulièrement en considération, notamment et entre autres le renforcement de la communication, la distinction des personnes méritantes et courageuses dans la lutte contre la corruption afin de susciter une meilleure participation à cette dernière, ainsi que la rationalisation des fonctions et compétences pour une meilleure activité et une plus grande efficacité des organes oeuvrant contre la corruption.


Selon un rapport établi pour les cinq premiers mois de l'année, Vu Tiên Chiên, chef du Bureau national de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption, a annoncé que cette lutte avait connu une évolution positive que ce soit en terme de prévention, d'identification comme de règlement de tels actes.


Au 29 mai dernier, 29 ministères, branches et organes centraux ainsi que 55 villes et provinces ont communiqué les déclarations de patrimoine et de revenus pour 2009. Les ministères, branches et localités ont achevé la réalisation de la 2e phase de la réforme administrative, domaine pour le moins essentiel en vue de prévenir et de lutter contre de tels phénomènes.


Au cours de cette même période, les services de police ont découvert et engagé des poursuites dans de grandes affaires de corruption, notamment celle de la Compagnie aérienne Jetstar Pacific pour manque de responsabilité entraînant de graves conséquences, ou celle de la Banque d'Investissement et de Développement du Vietnam avec la poursuite de son vice-directeur général pour demande de pot-de-vin.


Les tâches dans cette lutte porte sur sept secteurs où les affaires de corruption sont les plus fréquentes : gestion du foncier et de l'immmobilier, fiscalité, gestion des ressources naturelles et des minerais, recrutement et nomination des cadres, marché pour la construction des infrastructures, règlement des plaintes et recours relatif à des affaires de corruption, ainsi que celui des grandes affaires de corruption. - AVI

Voir plus