L'opinion internationale sur la démission du président égyptien

La communauté internationale a appelé à une transition pacifique en Egypte après la démission du président Hosni Moubarak vendredi, suite à plus de deux semaines de manifestations contre son règne depuis 30 ans sur la scène politique du pays.
La communauté internationale a appelé à une transition pacifique en Egypte après la démission du président Hosni Moubarak vendredi, suite à plus de deux semaines de manifestations contre son règne depuis 30 ans sur la scène politique du pays.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a qualifié vendredi le départ de Moubarak d'un "moment historique".

"Je respecte ce qui a dû être une décision difficile et qui a été prise dans l'intérêt du peuple égyptien", a déclaré Ban Ki-moon.

Devant la presse au siège de l'ONU à New York, Ban Ki-moon a appelé à "une transition transparente, ordonnée et pacifique, qui réponde aux aspirations légitimes du peuple égyptien et qui inclut des élections libres, justes et crédibles conduisant à l'établissement d'un pouvoir civil".

Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a salué vendredi la "révolution sans effusion de sang" en Egypte.

Le président américain Barack Obama a évoqué vendredi un "moment historique", dans un discours télévisé de six minutes. Il a appelé l'armée égyptienne à assurer une "transition crédible" après la démission du président Moubarak.

Il a promis que les Etats-Unis resteront un partenaire de l'Egypte et que Washington était prêt à apporter son aide.

La Douma, chambre basse du Parlement russe, a salué vendredi la démission du président Moubarak.

"Cette décision est tout à fait juste, parce que le couvre-feu au Caire n'a pas empêché les opposants à Moubarak et la situation pouvait générer des conséquences imprévisbiles tragiques", a déclaré Léonid Slouski, vice-président de la Commission des affaires internationales de la Douma.

La Chine espère que la stabilité nationale et l'ordre public seront restaurés en Egypte aussi vite que possible, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu, samedi à Pékin.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ainsi que la Haute Représentante de l'UE pour la diplomatie et la politique de sécurité, Mme Catherine Ashton, se sont "félicités" vendredi de la décision du président égyptien Hosni Moubarak de démissionner.

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage vendredi à la décision de Moubarak, qu'il a qualifié de "moment historique". La France "appelle tous les Égyptiens à poursuivre sans violence leur marche vers la liberté, qu'elle soutient avec amitié et à laquelle elle est prête à apporter tout son concours", affirme un communiqué de l'Elysée.

La Chancelière allemande Angela Merkel a qualifié le départ de Moubarak de "changement historique" et appelé les futurs gouvernements égyptiens à poursuivre la paix au Moyen-Orient.

Avec sa démission, le président Moubarak a rendu "un dernier service au peuple égyptien", a-t-elle indiqué.

Des pays latino-américains comme l'Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie et le Venezuela ont également appelé à la transition pacifique en Egypte. - AVI

Voir plus