Des militaires indonésiens. Photo : thejakartapost.com

 

Jakarta (VNA) - Quelque 47.000 policiers, officiers et militaires des Forces armées indonésiennes appelées TNI seront déployés le 27 juin dans les rues de Jakarta pour assurer la sécurité des lieux importants dans la capitale indonésienne, tandis que la Cour constitutionnelle (MK) rendra sa décision sur le litige concernant l'élection présidentielle.

Pour anticiper les éventuelles perturbations publiques, 17.000 soldats des TNI, 28.000 policiers et 20.000 officiers seraient déployés, a déclaré le porte-parole de la Police nationale, Dedi Prasetyo.

Parmi les 28.000 policiers, 13.000 seront affectés au bâtiment de la MK. Le reste sera posté au Palais Istana Negara, aux sièges de la Commission électorale (KPU) et de l’Agence de surveillance des élections (Bawaslu) et à plusieurs ambassades.

Avec de telles mesures de sécurité, les Jakartans ne devraient pas être inquiétés et pourront mener leurs activités quotidiennes normalement, selon le général Dedi Parsetyo.

Auparavant, le 21 mai, la Commission électorale a annoncé que le président indonésien Joko Widodo a été réélu pour un second mandat. N'acceptant pas ce résultat, le candidat perdant Prabowo Subianto a déposé une plainte devant la MK. -VNA