Des inondations après des pluies torrentielles en Indonésie. Photo: VNA

 

Jakarta, 18 mars (VNA) - Le bilan des victimes d'inondations et de glissements de terrain dans la province indonésienne de Papouasie, est passé à 77, outre des dizaines de personnes portées disparues et nombre de blessés, selon l'agence nationale de gestion des catastrophes.

Le gouvernement de ce pays de l’Asie du Sud-Est a décrété l'état d'urgence pendant 14 jours. Des inondations et glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles se sont abattus sur des villages de montagne situés dans cette province située à l'extrême est de l'Indonésie, laissant des milliers de personnes sans abri.

Le porte-parole de l'Agence nationale de prévention des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, a annoncé que le bilan pourrait encore s’alourdir du fait que 43 personnes étaient toujours portées disparues.

"Les équipes de secours procèdent à des évacuations mais elles n'ont pas atteint toutes les zones touchées à cause d'arbres tombés, de rochers et de boue" qui bloquent les voies de communication, a-t-il détaillé.

Le même jour, les autorités indonésiennes ont annoncé qu’au moins trois touristes, dont deux étrangers, avaient été tués et des dizaines personnes blessées dimanche dans un glissement de terrain provoqué par un séisme sur l'île touristique indonésienne de Lombok. Ce tremblement de terre de magnitude 5,5 semble être à l'origine de ce glissement de terrain dans les chutes de Tiu Kelep, dans le nord de l'île.

Au moins 44 personnes ont aussi été blessées dans le séisme, dont huit Malaisiens. Plus de 30 maisons ont été détruites et environ 500 autres légèrement endommagées.

Lombok, île voisine de Bali, avait été touchée en août 2018 par un séisme qui avait fait plus de 500 morts et plus de 150.000 sans-abri. 

Située à cheval sur la ceinture de feu du Pacifique, où les plaques tectoniques s'entrechoquent, l'Indonésie est l'un des pays du monde les plus exposés aux catastrophes naturelles. Les tremblements de terre et les éruptions volcaniques sont courants.

Les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies, d'octobre à avril.

En janvier, des inondations et glissements de terrain avaient tué au moins 70 personnes sur l'île de Sulawesi, alors qu'au début de ce mois, des centaines de personnes de la province de Java-Ouest avaient été forcées d'évacuer lorsque des pluies torrentielles avaient provoqué de graves inondations.

En décembre dernier, un tsunami meurtrier provoqué par un volcan a tué environ 400 personnes dans l'ouest de l'île de Java. -VNA