L’immobilier industriel vietnamien attire les investisseurs hinh anh 1Le parc industriel de Dông Van II, dans la province de Hà Nam (Nord).
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Hanoï (VNA) - Malgré de nombreuses difficultés conjoncturelles, la confiance des investisseurs dans l'immobilier industriel reste optimale. Par ailleurs, l'EVFTA est essentiel pour que l'industrie nationale continue de passer d’une industrie peu qualifiée à des industries de plus grande valeur.

Selon les statistiques, en juin 2020, le pays compte 336 zones industrielles d'une superficie totale d'environ 97.800 hectares, dont 261 zones sont en activité et les autres en phase de construction. Le taux d’occupation de ces zones s’élève ainsi à 76%.

Les besoins sont nombreux dans les principales villes et provinces industrielles du pays telles que Binh Duong, Dông Nai, Long An, Bac Ninh, Hung Yên ou encore Hai Phong.

Matthew Powell, directeur de Savill Hanoi, a déclaré que l'offre du marché de l'immobilier industriel est limitée. C'est l'occasion pour les promoteurs immobiliers de s'efforcer de répondre à la demande du marché. Il est notamment nécessaire, selon l’expert, de se concentrer sur le développement immobilier à proximité des aéroports, des ports et des autoroutes.

Avec un grand nombre de délocalisations d’usines prévues en Chine d'ici 2021 et 2022, les promoteurs doivent saisir cette opportunité en concevant davantage de projets capables à même de répondre aux besoins des nombreux investisseurs potentiels. En outre, la province de Dông Nai prévoit par exemple de développer huit nouvelles zones industrielles.

Les experts considèrent le Vietnam comme une zone d’investissement particulièrement attractive. Le pays dispose en effet de qualités fortement concurrentielles : une forte croissance de la classe moyenne, une main-d’œuvre bon marché ainsi que des infrastructures adéquates et des incitations fiscales pour les sociétés, à un moment où entre en vigueur l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EFVTA). En plus de ces avantages, la lutte volontariste des autorités et de la population contre la pandémie de COVID-19 amène les investisseurs à prendre conscience des opportunités au pays du Dragon.

Le processus de délocalisation d'une partie des activités de production en Chine vers le Vietnam est déjà à l’œuvre, avec l’arrivée récente de grandes multinationales comme Apple, Pegatron et Foxconn. Parallèlement à cela, avec le récent plan de relance économique de 2,2 milliards d'USD du gouvernement japonais finançant la transformation de la production en Chine, 15 entreprises japonaises comme Meiko Electronics, Nikkiso, Fujikin et Yamauchi ciblent aussi  le Vietnam.

Selon l'Organisation japonaise de promotion du commerce (Jetro), six d’entre elles sont de grandes entreprises, produisant principalement des équipements médicaux, des semi-conducteurs, des composants téléphoniques, des climatiseurs et des modules électriques.

Stratégie 4.0 et nouvelles technologies
L’immobilier industriel vietnamien attire les investisseurs hinh anh 2Construction à partir des investissements directs étrangers (IDE) du parc industriel de Sông Công II, dans la province de Thai Nguyên (Nord).
Photo : Hoàng Nguyên/VNA/CVN


Parallèlement à l'application de nouvelles technologies dans la production et à une formation accrue de la main-d'œuvre, le gouvernement est également déterminé à mettre en place un environnement des affaires transparent qui contribuera à réduire les préoccupations des investisseurs et à améliorer la qualité du marché.

John Campbell, chef de division de l'immobilier industriel à Savills Vietnam, a affirmé que l'industrie 4.0 attire l'attention de pays du monde entier et que le Vietnam ne fait pas exception. Une stratégie nationale, un cadre juridique approprié et des politiques qui profitent aux entreprises et à l'industrie sont essentiels à l'heure actuelle.

Selon l'Institut central de gestion économique (CIEM), si des technologies de niveau moyen sont appliquées, la stratégie 4.0 devrait croître d'environ 16% d'ici 2030 dans le secteur manufacturier. Les recherches du CIEM montrent également que le secteur manufacturier du Vietnam a le potentiel de croître en valeur de 7 à 14 milliards d'USD grâce aux nouvelles applications technologiques.

L'immobilier industriel connaît une croissance positive, les investissements directs étrangers (IDE) ayant décuplé au cours de la dernière décennie. Cependant, les experts recommandent au Vietnam de sélectionner soigneusement les projets pour améliorer les chaînes de valeur, la compétitivité et assurer une croissance durable.

Ce qui concerne les investissements continus dans l'infrastructure et la connectivité du réseau de transport multilatéral, l'augmentation de l'offre de travailleurs qualifiés grâce à une planification nationale du développement des compétences, à l'attraction de domaines prioritaires dans la production de haute technologie et intelligente, ainsi qu'à l'ajustement des politiques préférentielles actuelles pour attirer les investissements étrangers, afin de s’adapter et d’exploiter les avantages de l'industrie 4.0. - CVN-VNA


source