Le président de la Confédération générale des travailleurs du Vietnam, Bui Van Cuong, appelle tous les travailleurs à rester calmes et vigilants face à la manipulation des extrémistes dans sa lettre du 11 juin. (Photo: VNA)

 

Hanoi, 12 juin (VNA) - Le président de la CGTV a appelé tous ses membres et travailleurs à rester calmes et vigilants face aux manipulations des extrémistes et à ne pas laisser les autres profiter de leur patriotisme.

Dans sa lettre publiée le 11 juin, Bui Van Cuong, qui est également vice-président de la Fédération syndicale mondiale, a demandé aux syndicalistes et aux travailleurs du pays de conseiller à leurs amis, membres de leur famille et collègues de ne pas prendre part à des actes illégaux, de ne pas partager de contenus extrémistes sur les réseaux sociaux.

"Pour la stabilité et le développement du pays, nous devons tous nous unir et croire en la direction du Parti et de l'Etat, vaincre les complots de sabotage des forces hostiles, assurer l’ordre et la sécurité sociale, protéger les entreprises et les travailleurs".

Ces derniers jours, l'Assemblée nationale (AN) a débattu du projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales de Van Don, Bac Van Phong et Phu Quoc, qui a suscité des préoccupations au sein de l'opinion publique. De nombreux extrémistes en ont profité pour manipuler les travailleurs dans certaines localités afin qu'ils se rassemblent en grand nombre et agissent de manière agressive. Ces actions ont provoqué des embouteillages et ont gravement affecté la vie et les activités des habitants ainsi que la sécurité et l’ordre social.

Après avoir écouté la voix des citoyens, l'AN a voté le 11 juin pour reporter l’examen et l'adoption du projet de loi et prévoit de le revoir à la prochaine session de l’AN plus tard cette année.

Selon le vice-président de l’AN, Uong Chu Luu, l’élaboration du projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales est une politique majeure du Parti et de l'Etat.

Cependant, il s'agit d'une question nouvelle, compliquée et controversée, de sorte que le Comité permanent de l’AN a convenu avec le gouvernement de demander à l’AN de retarder l'approbation du projet de loi afin d'avoir plus de temps pour l'étudier et l'achever.

Pendant ce temps, la présidente de l’AN, Nguyen Thi Kim Ngan, a mentionné des rassemblements dans certaines localités le 10 juin, certains impliquant des actes extrémistes affectant l'ordre social et la vie des habitants. Cela a montré que les questions discutées à l’AN envahissent la société, a-t-elle dit, exprimant son regret que certaines personnes ne comprennent pas la nature de la question, d'où des réactions excessives.

La présidente de l’AN a appelé les citoyens à l'échelle nationale à garder leur calme et à faire confiance au Parti et à l'État.

Elle a souligné que l'AN écoute toujours les opinions de la population sur les projets de loi délibérés à l’AN. -VNA