Les Sommets speciaux de l'ASEAN et de l'ASEAN + 3 couverts par des medias internationaux hinh anh 1Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc préside le Sommet spécial de l'ASEAN + 3, le 14 avril. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – En tant que président de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2020, le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a présidé mardi 14 avril les Sommets spéciaux par visioconférence de l'ASEAN et de l’ASEAN + 3 (Chine, Japon, République de Corée) sur la réponse à l’épidémie de COVID-19.

De nombreuses agences de presse internationales et de grands journaux ont couvert ces deux Sommets spéciaux, qui ont été organisés sous forme de visioconférence pour la première fois depuis la fondation de l'ASEAN en 1967.

Selon l’AFP, le Vietnam qui réussit à contrôler l'épidémie de COVID-19 avec des mesures de quarantaine à grande échelle et de distanciation sociale, préside les Sommets spéciaux de l'ASEAN et de l’ASEAN + 3 sur la réponse à l’épidémie de COVID-19. 

L’agence française a souligné que le Vietnam n'avait recensé que plus de 260 cas de COVID-19 et aucun décès. Elle a cité le discours d’ouverture du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors du Sommet spécial de l'ASEAN, applaudissant les efforts communs des pays de l'ASEAN pour faire face à la pandémie. Toutefois, le chef du gouvernement vietnamien avait averti que l'épidémie de COVID-19 avait des impacts négatifs sur la vie de la population et la situation socio-économique..., imposant des défis à la stabilité et au bien-être sociaux.

Selon l'AFP, le Vietnam saisirait cette occasion pour proposer la mise en place d’un fonds afin de répondre à la pandémie, la création d’entrepôts de matériel médical d'urgence et le partage de ressources. En outre, Hanoï appellerait à une stratégie pour soutenir les économies membres de l'ASEAN.

L'agence de presse américaine Associated Press (AP) a également publié un article sur ces deux sommets spéciaux tenus le 14 avril.

Contraints par la pandémie de coronavirus, les dirigeants d'Asie du Sud-Est se sont réunis mardi par vidéo pour élaborer une stratégie pour surmonter une crise qui a menacé leurs économies et maintenu des millions de personnes dans leurs foyers sous verrouillage, a écrit l’AP. 

"C'est dans ces heures sinistres que la solidarité de la communauté de l'ASEAN brille comme un phare dans le noir", a cité le journal les paroles du Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc dans son discours d'ouverture. 

Les diplomates ont mis l’accent sur l’importance de l'unité dans le contexte où tous les États membres de l'ASEAN ont enregistré des cas d’infection, selon l’AP.

"La crise du COVID-19 est une crise pas comme les autres dans le passé, non seulement dans son ampleur potentielle calamiteuse, mais dans l'espoir de la contenir et de l'arrêter en renforçant la coopération et la confiance entre tous les pays", a déclaré le ministre philippin des Affaires étrangères.

En outre, des agences de presse et de grands journaux dans le monde se sont également concentrés sur la fourniture des nouvelles sur le sommet spécial ASEAN + 3 avec la participation du Premier ministre chinois Li Keqiang et de son homologue japonais Shinzo Abe et du président sud-coréen Moon Jae-in.

Selon l'agence de presse chinoise Xinhua, les dirigeants de l'ASEAN et les partenaires d dialogue doivent rapprocher leurs points de vue et élaborer des plans d'action plus efficaces pour contrôler l'épidémie le plus tôt possible.

Selon Xinhua, les pays ont eu une coordination et une coopération. Par conséquent, en février, le Conseil de coordination de l'ASEAN (ACC) a organisé une conférence spéciale à Vientiane, capitale du Laos, pour discuter des mesures de contrôle de la propagation du coronavirus SRAS-CoV-2. Les pays dans la région ont montré leur bon voisinage et leur humanité en s'entraidant sur le plan matériel, notamment des masques et des équipements de protection.

De plus, l'agence de presse japonaise Kyodo a déclaré que les dirigeants sont tombés d'accord sur la coopération dans le développement de vaccins ainsi que des mesures thérapeutiques du COVID-19, et l'élaboration des politiques économiques et financières pour minimiser les impacts de l'épidémie sur les entreprises et les ménages. -VNA