Les premiers bateaux de pêche à coque en fer ont déjà fait des adeptes

Les premiers bateaux de pêche à coque en fer, construits par la Compagnie générale de l’industrie navale SBIC, ont fait leur entrée pour permettre aux pêcheurs de mener des campagnes hauturières de longue durée. 
Les premiers bateaux de pêche à coque en fer, construits par la Compagnie générale de l’industrie navale SBIC, ont fait leur entrée pour permettre aux pêcheurs de mener des campagnes hauturières de longue durée. En plus des intérêts économiques, ces bateaux contribuent à la défense de la souveraineté nationale.

«L’industrie navale de Sông Dào, dépendante de SBIC, a délivré deux bateaux à coque en fer Hai Âu-01 et Hai Âu-02 à Pham Van Tuyên et Trân Van Châu, habitants de la province de Nam Dinh», a annoncé Vu Ngoc Binh, responsable de l’industrie navale de Sông Dào.

En tout, la SBIC a dirigé la construction de six bateaux pour répondre au projet d’expérimentation du gouvernement sur les bateaux à coque en fer. Chaque bateau mesure 25,46 m de long, 6,5 m de large et 3,1m de hauteur. Ils peuvent atteindre une vitesse maximale de 10 miles marins/h. Les cavités servant à contenir les poissons répondent aux normes internationales et les conditions de vie à bord sont modernes. Les bateaux peuvent accueillir 8 personnes pendant 20 jours au large. Pour acquérir un bateau de ce type, les pêcheurs peuvent faire un prêt sur 5 ans à taux 0%.

«Mes quatre amis, mon fils et moi avons acheté le bateau à coque en fer Hai Âu-01. Nous devons payer 5 milliards de dôngs en 5 ans avec un taux d’intérêt à 0%. Nous avons aussi dépensé 3 milliards de dôngs pour acquérir les outils de pêche. Le Hai Âu-01 est 3 milliards de dông plus cher qu’un bateau à coque en bois, mais son espérance de vie est d’environ 30 ans, soit 3 fois plus que le bateau à coque en bois», a souligné Pham Xuân Kinh, père de Pham Van Tuyên.

Pham Xuân Kinh raconte que le Hai Âu-01 peut résister à des vents allant de 75km/h à 102km/h et être chargé du double par rapport à un bateau à coque en bois. Les pêcheurs diminuent donc leurs frais pendant leur tour au large. En 10 jours, le Hai Âu-01 peut récolter jusqu’à 1,2 tonne de poissons, soit 200 millions de dôngs. «Je pense que ce projet est utile pour les pêcheurs. Il les aide à être plus efficaces au large et contribue à la protection de la souveraineté maritime et insulaire du pays », a estimé M. Kinh.

Selon les statistiques de l'Institut des sciences et des technologies de la construction navale du Vietnam, le pays compte environ 24.500 bateaux à coque en bois. Une grande partie de leurs propriétaires souhaiteraient les remplacer par des bateaux à coque en fer. -VNA

Voir plus