Les plateformes DK contribuent à affirmer la souveraineté maritime du Vietnam

Depuis 30 ans, les plateformes DK1 contribuent à affirmer la souveraineté maritime du Vietnam.
Les plateformes DK contribuent à affirmer la souveraineté maritime du Vietnam ảnh 1La plateforme DK1/16. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Chaque année, au mois de mars, les Vietnamiens se tournent vers l’île de Gac Ma, archipel de Truong Sa, en mémoire des soldats qui s’y sont sacrifiés le 14 mars 1988 pour défendre la souveraineté nationale, ainsi que des gens qui ont surmonté nombre de difficultés pour construire des plateformes en mer. Depuis 30 ans, les plateformes DK1 contribuent à affirmer la souveraineté maritime du Vietnam.

Le colonel Nguyen Quy, qui a maintenant 90 ans, est l'un de ceux qui ont jeté les bases des travaux pour Truong Sa, puis de la première plateforme DK1 en mer, et de DK1/1 à DK1/16 de 1988 à 1996. Il a également participé à des opérations pour marquer la souveraineté nationale dans les zones de Tu Chinh, Phuc Tan et Ba Ke.

Selon lui, la zone maritime du projet DK1 est vaste avec une superficie d'environ 80.000 km2. Elle a une position particulièrement importante en termes de sécurité - défense, dispose d’une grande richesse en ressources minérales et marines, et se trouve sur la route maritime nationale traversant la Mer Orientale. Le ministère de la Défense était déterminé à construire des plateformes pour défendre la souveraineté du pays sur la mer et les îles, a-t-il rappelé.

Sur une proposition du Commandant de la Marine et du ministère de la Défense, le 17 octobre 1988, le secrétaire général du Parti à l’époque, Nguyen Van Linh, a signé une décision de procéder à la construction d'ouvrages sur tous les récifs sous le nom de "Station de services économique - scientifique et technique". Après, le président du Conseil des ministres a ordonné la création d’un comité directeur de DK1. Et le 16 janvier 1989, le gouvernement a pris une décision sur les travaux, s’est souvenu Nguyen Quy.

Le 9 juin 1989, le temps est venu. L’ordre d’aller vers la Mer Orientale. DK1/3, DK1/4 du port de Tan Cang Sai Gon, DK1/1 de Ba Ria-Vung Tau ont été envoyés à la mer les uns après les autres. Ces trois premiers ouvrages sont devenus trois avant-postes pour marquer la souveraineté du pays dans la zone de Tu Chinh (4 juillet 1989), DK1/3 à Phuc Tan et DK1/4 à Ba Ke (14 juin 1989), a-t-il raconté.

Lors de la conférence-bilan de la première phase de construction, le 31 juillet 1989, les efforts et la créativité des unités pour mener à bien les tâches assignées par le Bureau politique et le gouvernement, ont été grandement appréciés, a-t-il affirmé, ajoutant que plusieurs générations de plateformes avaient été construites depuis. Aujourd’hui, il s’agit de la 3e génération avec des ouvrages solides et plus modernes.

Les plateformes DK contribuent à affirmer la souveraineté maritime du Vietnam ảnh 2La plateforme DK1/20. Photo: VNA


Les plateformes DK permettent de recueillir des informations scientifiques sur l’océan et l’économie maritime, tout en affirmant la souveraineté maritime du Vietnam, a souligné Nguyen Quy. -VNA

Voir plus