Les Philippines risquent de perdre dans la guerre d'exportation de bananes hinh anh 1Photo d'illustation: Internet

Manille (VNA) - Les Philippines risquent de perdre dans la guerre d'exportation de bananes dans un contexte de concurrence féroce continue sur le marché mondial, ce qui a incité le gouvernement à allouer quelque 263 millions de pesos (12,49 millions de dollars) pour sauver la filière locale, selon le ministre philippin de l'Agriculture, William Dar.

Le ministre philippin a chargé le personnel représentant l'agriculture des Philippines en Chine, en République de Corée et en Thaïlande de surveiller la situation mondiale alors que d'autres pays producteurs continuent de s'approprier d'autres marchés des Philippines.

Les exportations philippines de bananes ont baissé de 11% à 1,03 milliard de dollars de janvier à juillet en raison de la maladie de Panama (fusariose du bananier) affectant les plantations à Mindanao.

En juillet, la Pilipino Banana Growers and Exporters Association Inc. (PBGEA) a projeté que la filière envisageait une forte baisse de 20% en volume d'exportation à 162,2 millions de boîtes par rapport aux 195,5 millions de boîtes expédiées l’année dernière. Cela équivaut à environ 1,65 milliard de dollars de ventes à l’exportation, en baisse de 15% par rapport à 1,95 milliard de dollars réalisé l’an dernier.

Les exportations de bananes représentaient 30% de la valeur totale des exportations agricoles de 6,39 milliards de dollars du pays d'Asie du Sud-Est en 2019. Les Philippines restent le deuxième producteur mondial de bananes, après l'Équateur. -VNA