Photo: philstar.com

Hanoï (VNA) - Les Philippines ont décrété le 15 juillet une alerte nationale à la dengue dans plusieurs régions en raison de l'augmentation rapide du nombre de cas.

Selon le ministère philippin de la Santé, du 1er juin au 29 juin, 106.630 cas de dengue ont été signalés à l'échelle nationale, soit une augmentation de 85% par rapport à la même période de l'année dernière avec 57.564 cas et au moins 450 décès.

Le ministère de la Santé a indiqué que Mimaropa, les Visayas occidentales et centrales et le Mindanao du Nord avaient enregistré un nombre élevé de cas.

C'était la première fois que les Philippines déclarent une alerte nationale afin de sensibiliser le public, a déclaré le secrétaire à la Santé, Francisco Duque, ajoutant qu'il n'y avait pas encore d'épidémie nationale car les cas de dengue ne concernent que ces quatre régions.

Le ministère philippin de la Santé continue de suivre de près l’évolution de cette épidémie dans d’autres régions du pays.

Aux Philippines, les cas de dengue atteignaient leur maximum tous les trois ou quatre ans. Le dernier pic a eu lieu en 2016. Compte tenu de cette tendance, le ministère philippin de la Santé prévoit un autre pic cette année, a déclaré Francisco Duque.

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques. Elle est le plus souvent bénigne, mais des formes sévères et imprévisibles surviennent dans environ 1% des cas, plus souvent chez les jeunes enfants. Les symptômes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) se manifestent dans les 3 à 14 jours (4 à 7 jours en moyenne) qui suivent la piqûre par le moustique. Il n'existe pas encore de vaccin contre cette épidémie. –VNA