La réunion des ministres du Commerce des 16 pays membres du RCEP

Singapour, 14 octobre (VNA) – Lors d’une réunion tenue le 13 octobre, les ministres du Commerce des 16 États parties au Partenariat économique global régional (RCEP) ont adopté une déclaration commune affirmant certains progrès de ce nouveau cycle de négociations.

Les pays participants s’efforceront de réaliser l’objectif d'une clôture des négociations sur l’ouverture des marchés de marchandises, des services, des investissements et de certains contenus techniques à la fin de l’année, en vue d’achever toutes les négociations en 2019.

Aux termes de cette déclaration commune, les ministres ont convenu de travailler ensemble pour surmonter les difficultés alors que les négociations du RCEP entrent dans la dernière phase.

Reconnaissant que certaines lacunes se réduisaient, ils ont exhorté les pays parties à continuer de s’efforcer pour atteindre les objectifs fixés cette année concernant les marchandises, les services, l’investissement et la propriété intellectuelle.

L’achèvement des travaux de cette année représente une étape importante, en particulier dans le contexte d'incertitudes du commerce mondial, ont-ils affirmé.

Les ministres sont tombés d’accord pour organiser la prochaine réunion à la fin de ce mois-ci à Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour préparer le Sommet du RCEP prévu en novembre 2018 en marge du Sommet de l’ASEAN.

L’accord RCEP réunit les dix membres de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et six pays partenaires que sont l’Australie, la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande. Le RCEP devrait créer une grande zone régionale de libre-échange avec 3,5 millions d’habitants représentant 30 % du PIB mondial.

Le processus de négociations a débuté en 2013 et manqué plusieurs fois les délais fixés. -VNA