Hanoi, 17 avril (VNA) -  Da Nang propose de nombreuses destinations touristiques mais la plus incroyable d’entre toutes sont les montagnes de Marbre, situées à huit kilomètres au sud-est du centre-ville. Direction le Centre du pays pour découvrir leur curieuse légende.

Les montagnes de Marbre de Danang.

Ce ne sont pas les Vietnamiens qui ont choisi de les appeler «les montagnes de Marbre», mais les Français après avoir examiné les éléments chimiques de la montagne. En vietnamien, on les appelle «les montagnes des cinq éléments» ou Ngu Hành Son. La légende raconte qu’un vieux pêcheur aurait vu un dragon déposer son œuf sur la plage de Danang. Quand le dragon partit, le génie Kim Quy se présenta sous la forme d’une tortue dorée et donna au pêcheur l’une de ses griffes pour protéger l’œuf. L’œuf grandit jusqu’à éclosion puis il se brisa en cinq morceaux, qui se transformèrent en cinq montagnes de Marbre que sont Kim (métal), Môc (bois), Hoa (feu), Thô (terre) et Thuy (eau).

Ces cinq montagnes abritent de magnifiques sanctuaires bouddhiques et des paysages enchanteurs. Thuy, l’unique sommet où l’accès est possible, est une station de villégiature réputée de Danang. Des marches de pierre mènent à la pagode Tam Thái, la plus ancienne de Danang, dédiée à Maitreya, un bodhisattva dans la culture bouddhique.

«L’endroit est vraiment impressionnant. Il y a beaucoup de grottes magnifiques. Je veux absolument revenir», dit Ali Collier, une touriste anglaise.

Les montagnes de Marbre de Danang.



La caverne Huyên Không, un ancien repère des révolutionnaires vietnamiens pendant la guerre, se trouve juste derrière la pagode. Cette immense grotte est très spectaculaire quand les rayons de lumière illuminent les autels et la grande statue de Bouddha sculptée à même la roche.  

La grotte Âm Phu (l’enfer en français), est complètement surréaliste avec ses statues qui semblent être tout droit sorties de l’enfer et du purgatoire. Avec sa centaine de textes canoniques bouddhiques pluricentenaires gravés dans les grottes, les montagnes de Marbre sont une extraordinaire bibliothèque à ciel ouvert.

«C’est un grand centre bouddhique de la région où l’on trouve beaucoup d’archives et de reliques. Les montagnes de Marbre jouent un rôle primordial au niveau de la pratique religieuse dans la région», affirme Thich Không Nhiên, le bonze responsable du centre bouddhique Liêu Quan.

Ce site est également réputé pour le village de Don Hai, non loin du mont Thuy, où quelque 600 familles exercent la sculpture sur pierre pour une clientèle nationale et internationale. - VOV/VNA