Hanoï, 5 octobre (VNA) - Environ 57.000 habitants et élèves issus des minorités ethniques dans les provinces montagneuses de Lai Chau et Son La (Nord-Ouest) ont été équipés de connaissances sur les catastrophes naturelles, la prévention des catastrophes et l'égalité des sexes dans le cadre d'un projet financé par plusieurs agences étrangères .

Photo : VNA

Ce projet sur la gestion du risque de catastrophe sur la base communautaire avec l'intégration de l’égalité des sexes dans les zones habitées par les minorités ethniques dans la région Nord-ouest a été mis en œuvre d’avril 2014 à septembre 2017 par la Croix-Rouge vietnamien (VRC) avec le soutien de la Croix-Rouge française (FRC) via le Fonds Ready (France) et l’Agence de développement et la Croix-Rouge américaine (ARC).

Un atelier organisé à Hanoï le 5 octobre pour examiner les résultats du projet a ​permis d'apprendre que le projet ​avait été achevé dans 12 communes, quartiers des provinces de Lai Chau et Son La.

Avec un budget total de 39 milliards de dongs (1,72 million de dollars), le projet a permis d'organiser 36 exercices sur les catastrophes naturelles et la réponse aux catastrophes pour plus de 2.200 habitants et plus de 2.800 élèves et enseignants des écoles primaires.

Il a également aidé à réaliser 44 ​micro projets visant à atténuer la vulnérabilité dans les communes et les écoles, ​au profit de 3.500 résidents locaux et de 5.000 étudiants.

Deux équipes provinciales d'intervention en cas de catastrophe et 12 équipes communautaires d'intervention en cas de catastrophe ont également été créées avec un total de 320 membres.

​A noter que lors de la réalisation du projet, un cadre d'intégration des sexes a été formé et mis en œuvre dans toutes les activités.

​Durant l'atelier, le représentant en chef de la FRC au Vietnam, Eric Legendre, a déclaré que le projet a mis au point des compétences de prévention, de réponse et de réadaptation pour la communauté dans les localités ciblées.

Nguyen Thi Nhat Hoai, fonctionnaire de la FRC, a déclaré que le cadre d'intégration des sexes était axé sur l’amélioration des connaissances des femmes, et sur leur participation et leur leadership.

"Le projet a mis au point un outil de communication sur la réduction des risques de catastrophe en utilisant des symboles et des illustrations, ce qui permet à ceux qui ne savent pas lire et écrire de comprendre comment prévenir et combattre les catastrophes naturelles", a-t-elle ajouté. -VNA