Hanoi (VNA) – De l’exécution de la directive Nº45/CT-TTg du Premier ministre à l’adoption des mesures draconiennes, en passant par le renforcement de la sensibilisation, les localités côtières ont affiché leur volonté de lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).
 
Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, jusqu’à présent, les infractions ont considérablement baissé. Photo : VNA

La permanence du comité du Parti communiste du Vietnam (PCV) de Cà Mau a décidé le 12 avril de retirer définitivement le brevet de capitaine et l’autorisation de pêche à tous les navires de pêche en cas de détection d’une violation des eaux étrangères.

La province de Tiên Giang a déployé une série de mesures destinées à mettre en œuvre sérieusement la directive Nº45/CT-TTg du 13 décembre 2017 du Premier ministre sur certaines mesures et solutions urgentes destinées à remédier à l’avertissement de la Commission européenne sur la pêche INN.

La province de Kiên Giang a demandé au Service de l’agriculture et du développement rural de collaborer avec le commandement de la Garde-frontière et la Police provinciales de renforcer les contrôles et sanctionner sévèrement les infractions.

Le Vietnam a mis en place des améliorations concrètes suivant les recommandations de l’UE pour améliorer la situation du «carton jaune» qui est considéré comme un avertissement sur ses pratiques de pêche jugées contraires aux normes européennes

L’Assemblée nationale du Vietnam a approuvé le 21 novembre 2017 le projet d’amendement de la loi sur la pêche et l’aquaculture, dans lequel ont été écrits les contenus majeurs recommandés par la CE.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place un groupe de travail intersectoriel chargé de se coordonner avec les localités pour mettre en œuvre les recommandations de la CE.

Toutes les parties concernées au Vietnam ont déjà rapidement agi pour lutter contre la pêche INN, a souligné Nguyên Thi Phuong Dung, cheffe du Département des sciences et technologies et de la coopération internationale de la Direction des pêches.

Dans le cadre du plan d’action du programme "Les entreprises de produits marins s’engagent à lutter contre la pêche INN", le 1er février dernier, les acteurs du secteur ont simultanément suspendu aux portes de leurs entreprises ou usines de transformation un tableau d’engagements à combattre la pêche INN.
 
Normalement, six mois après le "carton jaune", l’UE va contrôler et réexaminer les mesures prises. Si les problèmes sont résolus, le Vietnam recevra un "carton vert" ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE. – VNA