Photo : VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Dès l’entrée en vigueur de la Loi sur l’investissement de 2014, les investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam, notamment dans le secteur de l’immobilier, ont fortement augmenté grâce aux opérations de fusion-acquisition.

Selon un rapport présenté lors d’un forum sur les fusions-acquisitions tenu en août 2018 à Ho Chi Minh-Ville, début juillet, les transactions sur le marché vietnamien ont atteint 3,55 milliards de dollars, soit 155% du montant de la même période de 2017. Le secteur immobilier représentait 66,75% de la valeur totale.

Parmi les grandes transactions de 2017-2018 figurent l’investissement du fonds singapourien GIC dans Vinhomes, ainsi que la coopération entre le fonds privé américain Warburg Pincus et la société vietnamienne Becamex IDC pour créer un joint-venture de 200 millions de dollars spécialisé dans la logistique et l’immobilier industriel. Warburg Pincus collabore également avec VinaCapital pour investir 300 millions de dollars dans le secteur hôtelier.

Selon Nguyen Ngoc Khuong, directeur des investissements de Savills Vietnam, les fonds étrangers versés dans les fusions-acquisitions sont bien appréciés car ils sont injectés directement dans les projets. La présence d'investisseurs étrangers témoigne de l’attractivité du marché vietnamien de l’immobilier. Outre le bénéfice, la croissance économique et les privilèges accordés aux investisseurs étrangers contribuent à attirer des fonds étrangers.

Le Hoang Chau, président de l’Association de l’immobilier de Ho Chi Minh-Ville, les fusions-acquisitions dans l’immobilier ont un rôle extrêmement important. Elles permettent d’attirer des investissements étrangers, de réduire les stocks, de consolider la confiance des investisseurs mais aussi de promouvoir la transparence et le professionnalisme. -VNA