Un thon océanique aux côtés d’autres fruits de mer "made in Vietnam", exposé à l’exposition internationale des produits aquatiques Vietfish 2018, tenue en août dans la mégapole du Sud.

Hanoi (VNA) - La valeur totale des exportations du thon vietnamien au cours des sept premiers mois de cette année est estimée à 356 millions de dollars, soit une hausse de 10% par rapport à la même période de l’an dernier, selon le dernier rapport du Département général de la douane du Vietnam.

Selon ce rapport périodique, les exportations du thon vietnamien vers l’Union européenne (UE) ont affiché une croissance de 22%, en particulier, de 62% en Israël, de 23% en Asie du Sud-Est et de 21% au Japon alors que celles destinées aux marchés traditionnels comme les États-Unis ont chuté de 8%, le Mexique, de -34% et la Chine, de -55%, contre la même période l’année dernière.

Il est à savoir que les exportations des types de filet de thon en conserve représentent 8% et du thon transformé, 65% de la valeur totale. Aux avis de l’Association de la transformation et de l’exportation des produits aquatiques du Vietnam (VASEP), face à la baisse des importations des États-Unis, les entreprises membres sont conseillées de saisir les opportunités pour développer le marché du Proche-Orient et celui de l’Asie prochainement.

Malgré le même schéma pour ces deux marchés précités qui observent une croissance constante en termes d'exportations du thon vietnamien sur les sept premiers mois de 2018, la valeur totale dégagée du marché israélien n'atteint que 45 millions de dollars, celle du marché de l’Asie du Sud-Est, quelque 28 millions de dollars contre 118 millions de dollars remportés depuis le marché américain.

En raison de la concurrence rigoureuse entre les exportateurs domestiques et étrangers en termes de qualité et de tarifs de vente, la VASEP estime que les volumes des exportations vietnamiennes vers les États-Unis risquent fort de stagner, au moins jusqu’à la fin de cette année. -CVN/VNA