Les mangues vietnamiennes sont officiellement autorisées à entrer aux Etats-Unis. Photo: Internet

Hanoi (VNA) – Les exportations de fruits et légumes en février ont atteint 229 millions de dollars portant le total sur deux mois à 584 millions de dollars, une baisse de 9,9% en glissement annuel.

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la Chine était le premier importateur de fruits et de légumes vietnamiens en janvier avec 72,6% de parts de marché. Les marchés ayant connu une forte croissance furent la République de Corée (+68,2%), les Pays-Bas (+60,2%), l’Australie (+54,8%) et les Émirats Arabes Unis (+36,8%).

Particulièrement, en février, les Etats-Unis ont officiellement autorisé l’importation de mangues vietnamiennes. Il s’agit de la 6e sorte de fruit dont l’importation vers le marché américain est autorisée, les autres fruits étant les litchis, longanes, ramboutans et pommes de lait, pitayas.

Selon les demandes de la part des États-Unis, pour entrer sur le sol américain, les mangues à l’exportation doivent suivre des normes exigeantes concernant notamment les conditions de culture, d’emballage et de transport des fruits, de quarantaine pour les produits animaux, végétaux et de traçabilité.

Environ 3.000 tonnes de mangues vietnamiennes vont être envoyées aux États-Unis, représentant 1% des mangues importées et équivalant au nombre total de mangues cultivés sur leur sol.

Toujours en février, les importations de fruits et légumes se sont élevées à 101 millions de dollars portant le total en deux mois  à 275 millions de dollars, soit une augmentation de 11% sur un an. -VNA