Hanoi (VNA) – Les États-Unis sont « impatients de retourner à la table pour poursuivre cette conversation » avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), a déclaré vendredi 1er mars le secrétaire d’État américain Mike Pompeo.
 
Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo. Photo: Xinhua/VNA

Lors d’une conférence de presse donnée lors de son bref arrêt à Manille, aux Philippines, M. Pompeo a déclaré que la RPDC avait demandé la levée de toutes les sanctions lors du Sommet de Hanoi, mais n’avait pas précisé ce qu’elle était disposée à offrir en contrepartie le démantèlement de la centrale nucléaire de Yongbyon.

«Ils étaient assez ouverts quant à ce qu’ils étaient prêts à faire à Yongbyon mais il n’y avait toujours pas de clarté quant à l’étendue de ce qu’ils étaient prêts à offrir», a-t-il précisé. M. Pompeo a fait savoir que la RPDC avait «essentiellement demandé un allégement complet des sanctions».

Selon un rapport publié vendredi 1er mars par l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), ce pays et les États-Unis poursuivront des «dialogues productifs».

Selon ce même rapport, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump ont apprécié le fait que des progrès remarquables aient été faits dans le processus historique de mise en œuvre de la déclaration commune de Singapour.

Les deux dirigeants ont eu un échange de vues constructif et franc sur les questions pratiques soulevées par l’ouverture d’une nouvelle ère d’amélioration des relations entre la RPDC et les États-Unis. – VNA