Photo : VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Les détaillants nationaux doivent s’efforcer de définir des stratégies commerciales rationnelles afin d’obtenir un avantage concurrentiel sur leurs concurrents étrangers, et ce d’autant plus que le marché de la vente au détail  devient de plus en plus attrayant pour les investisseurs étrangers.

Selon le Département général des statistiques, l’envergure du marché de vente au détail du Vietnam n'a cessé de croître ces dernières années. Si en 2010, sa valeur était de 88 milliards de dollars, elle a atteint 130 milliards de dollars l’an dernier et pourrait s’élever à 179 milliards de dollars en 2020. Pas étonnant donc que le Vietnam devient une destination de prédilection des entreprises étrangères spécialisées dans la vente au détail.

D’après le cabinet international de conseil en stratégie A.T. Kearney,  le Vietnam compte désormais 800 supermarchés, 150 centres commerciaux, 9 000 marchés traditionnels et quelque 2,2 millions de magasins de proximité. Au cours de l’année écoulée, plus de 100 magasins de proximité ont été ouverts, la plupart détenus par des entreprises et des groupes étrangers.

Le géant japonais Family Mart a déjà ouvert 130 magasins au Vietnam et s'est fixé pour objectif d'en créer 700  supplémentaires d'ici 2020. Un autre détaillant japonais, 7-Eleven, s'est également implanté sur le marché vietnamien de la vente au détail depuis juin 2017, avec un objectif ambitieux: 100 magasins ces trois prochaines années et 1.000 au cours des dix prochaines années.

Lotte Mart, de la République de Corée, a annoncé son intention de développer une chaîne de 60 magasins dans le pays.

De nombreux géants du commerce électronique tels qu'Amazon et le chinois Alibaba ont fait un bond sur le marché vietnamien de la vente au détail.

Le marché a également connu plusieurs grandes fusions-acquisitions (M & A) ces dernières années. Avec des marques réputées telles que Big C, MM Mega Market, les investisseurs thaïlandais n’ont cessé d’améliorer leurs services et qualités pour répondre à tous les besoins de leur clientèle.

Selon la présidente de l’Association des détaillants du Vietnam, Dinh Thi My Loan, dans le secteur de la vente au détail, les entreprises vietnamiennes doivent élaborer des stratégies à long terme, développer un personnel professionnel et capitaliser sur leurs atouts.

Face à cette situation, les entreprises domestiques avancent leurs propres stratégies en valorisant leurs atouts  et améliorant la  qualité des services. The Gioi Di Dong JSC et de FPT Digital Retail JSC dans le secteur des technologies de l'information, et Bibomart, Kids Plaza, Tuticare et Shop en sont de bons exemples.

La sarl vietnamienne Kowon a fait son entrée sur le marché de la vente au détail avec cinq magasins d’équipements mécaniques à travers le pays. Ils vendent des produits célèbres fabriqués par Bosch, Makita, Stanley et Weldcom, entre autres. La société envisage de créer 15 magasins Kowon et 20 franchisés d’ici à 2019.

Vincommerce, membre de Vingroup JSC, a récemment finalisé l’acquisition de l’ensemble de la chaîne de supermarchés Fivimart avec 23 supermarchés de Nhat Nam JSC. Cela aidera les produits vietnamiens à accroître leur présence dans les réseaux de vente au détail à travers le pays. VinGroup compte maintenant 65 magasins Vinmarts et 1.000 magasins de proximité Vinmart à travers le pays.

En outre, Sai Gon Co.op a développé près de 100 supermarchés, 150 magasins Co.op Food, 150 magasins Co.op Smile et 50 magasins de proximité Cheers en tant que coentreprises avec le NTUC Fair Price de Singapour.

Le directeur marketing de Sai Gon Co.op Do Quoc Huy a déclaré que sa société continuerait à conserver 90% des produits vietnamiens dans ses rayons, aidant ainsi les producteurs locaux à avoir un meilleur accès aux consommateurs nationaux.

Vu Vinh Phu, expert en vente au détail, a suggéré aux entreprises locales de développer leurs marques et de stimuler à la fois les ventes en ligne et  directes. -VNA