Hanoi, 28 octobre (VNA)- Poursuivant le programme de travail de la sixième session, l’Assemblée nationale (AN) a discuté en séance plénière le 27 octobre des résultats du plan de développement socio-économique de 2018 sous l’égide de la présidente de l’AN Nguyên Thi Kim Ngân. 

Panorama de  la séance plénière de la sixième session de l'AN. Photo : VNA

Les députés ont poursuivi leurs débats sur les plans de développement socio-économique de 2018 et de 2019 et sur les programmes nationaux ciblés 2016-2020. Ils ont aussi étudié le plan quinquennal de restructuration économique pour après 2020, le bilan de trois ans de mise en œuvre du plan quinquennal de développement socio-économique 2016-2020 et le bilan de trois ans d’exécution de politiques d’assistance au développement socio-économique des régions montagneuses et peuplées de minorités ethniques.

Ils ont donné des solutions pour intensifier les programmes et objectifs nationaux pour la période 2016-2020 reliant le travail de refus de la misère, le déploiement synchronique des politiques d’aide pour le développement socio-économique dans les régions abritant les ethnies minoritaires, renforcer l’adaptation au changement climatique, l’investissement pour le développement du système des infrastructures  techniques, l’amélioration du niveau de vie des habitants dans les régions montagneuses du Nord, dans le delta du  Mékong et du Tây Nguyên.

Les parlementaires ont estimé que les politiques du Parti et de l’Etat et les solutions prises par le gouvernement pour soutenir le développement des régions montagneuses et peuplées de minorités ethniques avaient permis leur décollage.

Les députés ont aussi salué les efforts du gouvernement et des localités dans la réforme administrative, qui a grandement contribué au développement socio-économique. Ils ont demandé au gouvernement de donner la marche à suivre en allant dans le sens d’une simplification des procédures. Le but est d’aider les localités et les entreprises dans la mise en œuvre des projets d’investissement, notamment en ce qui concerne la répartition des capitaux.

Ils ont donné des solutions en vue de renforcer la réforme fondamentale et intégrale pour l'éducation et la formation, améliorer la qualité des soins et des traitements médicaux, de la formation des ressources humaines dans le secteur de la santé, perfectionner la police d'assurance maladie, prêter attention à la mise en œuvre de politiques en faveur des personnes bénéficiant de la politique, lutter contre le chômage et créer des emplois, prendre soin de la vie culturelle et spirituelle des habitants, éduquer la famille, renforcer la moralité sociale.

Les députés ont également lancé des mesures visant à renforcer la défense et la sécurité nationales, accélérer la réforme administrative et judiciaire, rénover de manière rationalisée, effective et efficace l'organisation et le fonctionnement de l'appareil administratif de l'État, prévenir et lutter contre la corruption, le gaspillage et mettre en place des mécanismes de contrôle et gérer les activités religieuses et de culte.

Les séances de discussions ont été retransmises en direct à la radio et à la télévision nationales.

Lundi prochain, les députés doivent débattre en séance plénière de la mise en ouvre du budget d’État 2018, de la répartition du budget de 2019 et du plan financier et budgétaire national 2019-2021. - VNA