Hanoi (VNA) – A l’ère du numérique, les bibliothèques deviennent-elles obsolètes ? Sans doute pas, mais à condition que ces bibliothèques sachent relever le gant. C’est du reste ce qu’elles font au Vietnam.    

Photo d'illustration: VOV


C’est un processus long, mais progressif. Petit à petit, la bibliothèque traditionnelle - entendez par-là une bibliothèque contenant des ouvrages imprimés sur papier rangés sur des rayonnages - cède la place à la bibliothèque électronique. Les lecteurs peuvent du coup consulter des ouvrages conservés dans une bibliothèque sans avoir à y être présents, physiquement. 

L’historien Duong Trung Quôc s’en félicite. « Nous consultons beaucoup d’ouvrages de bibliothèques étrangères. Ce qu’on apprécie le plus, c’est leur façon de numériser leur patrimoine documentaire », dit-il. « Nos études actuelles sur l’histoire contemporaine vietnamienne nous ont conduits aux archives de la Bibliothèque nationale de France. Et je peux vous dire qu’ici à Hanoï, on suit jour par jour, heure par heure, son processus de numérisation, qui nous donne accès à ses archives ».

Cette facilité offerte aux lecteurs représente un enjeu de taille pour les bibliothèques qui tardent à se moderniser. Au Vietnam, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a élaboré un plan de développement des bibliothèques jusqu’en 2025, avec des perspectives pour 2030, plan qui consiste essentiellement à vulgariser l’utilisation de l’informatique. Le nombre total d’ordinateurs dans les bibliothèques publiques a atteint 9.700, soit une moyenne de 52 ordinateurs pour chaque bibliothèque provinciale. Quant aux bibliothèques elles-mêmes, elles rivalisent d’initiatives pour attirer les lecteurs. 

Celle des sciences générales de Hô Chi Minh-Ville, par exemple, mise sur les enfants, comme l’explique son directeur Vinh Quôc Bao. « Nous venons d’inaugurer un espace destiné aux enfants où ceux-ci pourront à la fois mettre en pratique leurs connaissances scientifiques et lire des livres sur les lettres et les arts », indique-t-il.

Dans la province septentrionale de Lào Cai, toutes les écoles primaires se sont engagées à rendre leurs bibliothèques plus conviviales, comme l’assure Trân Van Thanh, du Service provincial de l’éducation et de la formation.

« Nous essayons de créer des bibliothèques polyvalentes, des bibliothèques en plein air… Nous aménageons aussi des espaces pour que les élèves handicapés puissent lire sans être perturbés par les autres. Les élèves malvoyants par exemple peuvent y écouter des livres audio », précise-t-il.

Plus la société se développe, plus le besoin d’instruction de la population augmente. Pour mieux répondre à cette demande, les bibliothèques envisagent aussi de collaborer entre elles et de partager leurs données numériques, au profit de tous. – VOV/VNA