Moustique de l'espèce Aedes albopictus, ​plus communément appelé moustique-tigre. Crédit Photo: Getty Images
Hanoi (VNA) - L’épidémie de virus Zika s’installe et s'étend rapidement et progressivement en Asie du Sud-Est.

A Singapour, 16 nouveaux cas d'infection ​par le virus Zika ont été signalés le 5 septembre, portant le nombre de personnes touchées dans ce pays à 258, depuis la détection du premier cas le 27 août dernier.

Le même jour, le ministère de la Santé des Philippines a annoncé que le 6e nouveau cas avait été découvert dans la ville d’Iloilo, dans le centre du pays.

En Thaïlande, deux nouveaux cas, des femmes enceintes, ont été signalés dans la capitale de Bangkok, portant le nombre de personnes touchées dans dix villes et provinces de ce pays à 97 depuis le début de l’année.

Les pays touchés ont ​renforcé les mesures de prévention et de lutte contre le virus Zika pour éradiquer les moustiques à l’origine de cette épidémie, ​alors le nombre de cas augmente notamment à Singapour, dont la suppression de tous les contenants susceptibles de retenir de l'eau pour limiter au maximum les lieux de reproduction des moustiques, des mesures ​de prot​ection individuelle contre les piqûres, la limit​ation ​des voyages dans les ​zones touchées par l'épidémie de Zika... ​

La Malaisie installera en outre des pièges à moustiques fonctionnant à l'énergie solaire dans les nouveaux logements et les centres de loisir.

Selon l'OMS, le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique. Il a ensuite été ​dépisté chez l’homme en 1952 en Ouganda et en Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Actuellement, il n'y a pas de vaccin ou médicament spécifique pour traiter la maladie. -VNA