L'enquête sur l'incident de Dak Lak est conforme à la loi

L'enquête sur une affaire de terrorisme survenue le 11 juin dans la province de Dak Lak (des Hauts Plateaux du Centre) a été menée conformément à la loi vietnamienne, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pham Thu Hang.
Hanoï, 25 janvier (VNA) – L'enquête sur une affaire de terrorisme survenue le 11 juin dans la province de Dak Lak (des Hauts Plateaux du Centre) a été menée conformément à la loi vietnamienne, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pham Thu Hang.
L'enquête sur l'incident de Dak Lak est conforme à la loi ảnh 1La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pham Thu Hang.  Photo : VNA

Lors de la conférence de presse régulière du ministère à Hanoï le 25 janvier, Pham Thu Hang a répondu aux questions des journalistes concernant les efforts conjoints entre le Vietnam et les États-Unis au cours de l'enquête sur fond d'allégations de préjugés raciaux entourant l'affaire, affirmant que les agences compétentes des deux pays avaient régulièrement partagé des informations concernant les organisations et les individus impliqués, conformément à leurs réglementations légales et au droit international.

Lors de discussions avec le ministère vietnamien de la Sécurité publique, les États-Unis ont réaffirmé leur tolérance zéro envers toute organisation ou individu associé à l'attaque, et ont promis leur plein soutien aux forces de l'ordre vietnamiennes dans l'enquête, visant à empêcher des événements similaires qui pourraient avoir un impact sur les relations bilatérales.

"Nous sommes fermement convaincus que toutes les nations et tous les habitants épris de paix du monde entier s'opposent fermement aux actions terroristes sous quelque forme que ce soit, plaidant pour un travail commun pour lutter strictement contre le terrorisme conformément au droit international", a-t-elle déclaré.

Elle a également rejeté les allégations de préjugés raciaux dans cette affaire, affirmant que tous les ethnies résidant au Vietnam sont traités de la même manière. Le gouvernement vietnamien donne toujours la priorité aux zones habitées par des minorités ethniques, notamment en matière de développement socio-économique et d'amélioration de leurs conditions de vie.

Concernant un récent communiqué de presse de Human Rights Watch (HRW) dans lequel était mentionné la situation des droits de l'homme au Vietnam en 2023, Pham Thu Hang a complètement rejeté et condamné le soi-disant HRW, qui a publié un rapport au contenu fabriqué et faux.

Selon elle, ce n’est pas la première fois que cette organisation présente des allégations aussi biaisées et malveillantes contre le Vietnam, dans le but de saper le développement socio-économique du pays et de semer la discorde entre le Vietnam et la communauté internationale.

La détermination, les efforts et les réalisations du gouvernement vietnamien dans la protection des droits humains fondamentaux ont été démontrés par des résultats tangibles en matière de développement socio-économique et largement reconnus et salués par la population nationale et la communauté internationale, a-t-elle ajouté.- VNA
source

Voir plus