Hanoï, 28 janvier (VNA) - Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué le double attentat survenu dimanche 27 janvier contre la cathédrale de Jolo, province de Sulu dans le sud des Philippines, faisant au moins 19 personnes.

A l'intérieur de l'église attaquée. Photo: Xinhua

Dans un communiqué, l'EI a affirmé que deux kamikazes s'étaient fait exploser à l'intérieur de l'église et dans le parking à l'extérieur, selon le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance jihadiste (SITE).

Selon les autorités philippines, ce double attentat, qui a eu lieu lors d'une messe, a fait au moins 19 morts et 48 blessés, en grande partie des soldats et des civiles.

Cet attentat intervient deux jours après l'annonce de l'approbation massive, lors d'un référendum lundi dernier, de la création dans le sud de l'archipel de la région autonome Bangsamoro, dans le cadre du processus de paix avec l'insurrection musulmane. 

Jolo fait partie de la région autonome Bangsamoro dont la création sur un territoire à majorité musulmane - alors que l'archipel est majoritairement catholique - vise à rétablir la paix après des décennies d'un conflit qui a fait des dizaines de milliers de morts.

Des musulmans avaient pris les armes dans les années 1970 pour réclamer l'autonomie ou l'indépendance du sud des Philippines qu'ils considèrent comme leur terre ancestrale. Cette insurrection a fait 150.000 morts. -VNA