Hanoi (VNA) – De nombreux experts ont estimé mardi 12 novembre à Hanoi que la promotion d’une économie circulaire à faibles émissions de carbone représente une tendance de développement durable dans le monde.
 
L’economie circulaire, le nouveau modele a adopter hinh anh 1L’ambassadrice de Suède au Vietnam, Ann Mawe, s’exprime lors du colloque "Promouvoir une économie circulaire à faibles émissions de carbone au Vietnam – une perspective suédoise". Photo : baomoi"

Le passage de l’économie traditionnelle à l’économie circulaire pourrait aider les pays à faire face à l’épuisement actuel des ressources et à la pollution de l’environnement, ont-ils indiqué lors d’un colloque organisé par l’ambassade de Suède, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et le Comité populaire de Hanoi.

Dans une économie circulaire, tout est une ressource, y compris les déchets. L’économie circulaire apporte de la valeur tant aux entreprises qu’aux consommateurs, a déclaré l’ambassadrice de Suède au Vietnam, Ann Mawe.

L’économie circulaire, en termes simples, signifie réduire, réutiliser et recycler. Cela signifie également que les habitudes de consommation changent et la Suède est disposée à partager ses expériences avec le Vietnam, a-t-elle souligné.
 
Mais au Vietnam, l’un des principaux obstacles à l’application du modèle d’économie circulaire est la gestion de la collecte et du recyclage des ressources en déchets considérés comme intrants de ce modèle.

Le pays a mis en place certains modèles proches de l’économie circulaire telles que ceux de collecte et de recyclage des ferrailles, des papiers usagés, et les autorités devront promulguer des politiques destinées à encourager l’application du modèle d’économie circulaire dans la production et le commerce. – VNA