Ces dernières années, le mouvement d’élevage des trionyx (Tryonyx steinachderi) a explosé au village de Van Hung, commune de Cat Thinh, district de Van Chân, dans la province montagneuse septentrionale de Yên Bai, rapportant à de nombreux ménages près d'un milliard de dôngs de bénéfice chaque année.

Le long de l'autoroute 32, de la ville de Yên Bai au district de Van Chân, les gens sont surpris par les nombreux petits étangs carrés le long des coteaux. Ce sont les fermes d’élevage de trionyx des villageois de Van Hung.

Le village de Van Hung offre des paysages magnifiques, mais manque de terres fertiles. Les villageois ont essayé de gagner leur vie et d'échapper à la pauvreté en faisant différents métiers, comme la fabrication d'arrow-root, l'élevage des porcs et la plantation de thé et d'orangers. Toutefois, en raison des conditions naturelles difficiles ainsi que du manque de connaissances scientifiques, ces métiers ne leur ont pas rapporté beaucoup. Jusqu'à ce qu'ils commencent à élever les trionyx...

Selon Doàn Vu Tuân, un villageois, à la fin de l'année 1999, Trân Nam Huân et Doan Vu Sang, deux villageois, ont capturé dans les ruisseaux Phà et Lao des trionyx, et ils en ont gardés quelques-uns pour leurs étangs. De façon inattendue, les trionyx se sont multipliés aisément. Peu à peu, de nombreux autres villageois les ont suivis.

En plus de l’élevage des trionyx pour la viande, les habitants ont développé aussi la reproduction des petits trionyx pour d'autres éleveurs. Avec le prix unitaire actuel de 500.000 dôngs, chaque ménage qui élève 1.000 trionyx gagne environ 500 millions de dôngs par an. En 2011, lorsque les trionyx de reproduction ont été vendus au prix unitaire de 800.000 dôngs, certains éleveurs ont gagné près d'un milliard de dôngs.

La ferme de la famille de Doàn Vu Tuân est l'une des plus grandes - plus de 1.500 m2 -, avec des centaines de trionyx en âge de procréer. Chaque année, elle gagne environ 600-800 millions de dôngs de la vente des petits trionyx. "L’élevage de trionyx a vraiment aidé les habitants de Van Hung à sortir de la pauvreté et de nombreuses familles se sont enrichies", a-t-il confié.

Conscient de l'intérêt de cet élevage, les autorités du district ont élaboré des politiques prioritaires pour l'encourager, organisé des cours de formation et soutenu les agriculteurs via des prêts de la Banque de l'agriculture et du développement rural et de la Banque des politiques sociales. Les gens du pays se sont aussi entraidés pour développer le commerce.

Van Hung est rapidement devenu une zone spécialisée dans l'élevage de trionyx, avec une centaine de familles qui en vivent. L'offre en petits trionyx ne parvient pas à répondre à la demande croissante des clients dans les provinces de Hung Yên, Hai Duong et Hai Phong.

Grâce à l’élevage des trionyx, la campagne de Van Hung a changé de physionomie et le niveau de vie de la population locale s'est métamorphosé. – AVI