Hanoi (VNA) – De nombreuses mesures fortes seront appliquées aux bateaux de pêche qui se livrent aux pratiques illégales de pêche, a déclaré le ministère de l’Agriculture et du Développement rural lors d’une conférence de presse périodique, le 3 avril à Hanoi.
 
Le Vietnam va renforcer des sanctions contre les pratiques de pêche INN. Photo: VNA

En cas de détection d’une violation, le bateau de pêche incriminé sera interdit d’activité et son capitaine se verra retirer le permis de conduire, a précisé le vice-ministre permanent Hà Công Tuân.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place un groupe de travail intersectoriel chargé de se coordonner avec les localités pour superviser de près les bateaux de pêche. Jusqu’à présent, les infractions ont considérablement baissé, a-t-il fait savoir.

Le 23 octobre dernier, la Commission européenne (CE) a lancé un avertissement au Vietnam au motif que le pays n’a pas fait assez aux yeux de Bruxelles pour combattre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). 

Peu de temps après avoir reçu un carton jaune, le Vietnam a mis en place des améliorations concrètes suivant les recommandations de l’UE pour améliorer la situation.

L’Assemblée nationale vietnamienne a approuvé le 21 novembre 2017 le projet d’amendement de la loi sur la pêche et l’aquaculture. La majorité des chapitres, articles de la loi sur la pêche et l’aquaculture de 2017 comprennent des règles sur la pêche INN.  
 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé dans un télégramme officiel à plusieurs ministères et aux comités populaires provinciaux et muncipaux de prévenir, diminuer et mettre fin à la situation de la pêche illégale dans les eaux étrangères.

Une haute délégation conduite le ministre de l’Agriculture et du Développement Nguyên Xuân Cuong a travaillé à Bruxelles avec l’UE sur le rythme de la mise en œuvre des mesures destinées à remédier à la situation du "carton jaune".

L’UE a reconnu les résultats que le Vietnam a obtenus durant ces derniers temps, mais le pays devrait encore surmonter des difficultés suivant une feuille de route pour remédier à cette situation et traiter les demandes de l’UE, a-t-il fait savoir le vice-ministre permanent Hà Công Tuân.

Il a également annoncé qu’une délégation de l’UE se rendra au Vietnam vers la fin ce ce mois-ci pour évaluer la mise en œuvre de ces mesures.

Le Vietnam recevra un "carton vert" si les problèmes sont résolus ou un "carton rouge" dans le cas contraire. Ce carton rouge entraîne son inscription sur la liste tenue par le Conseil, puis l’adoption d’une série de mesures à son encontre, y compris l’interdiction de commercialiser ses produits de la pêche. – VNA