Bangkok, 1er août (VNA) - Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a partagé les évaluations des pays de l’ASEAN sur la signification et l’importance du partenariat stratégique ASEAN-États-Unis, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères ASEAN-États-Unis qui s'est tenue le 1er août à Bangkok, en Thaïlande, dans le cadre de la 52e conférence des ministres des AE  de l’ASEAN.

Les ministres à la réunion des ministres des Affaires étrangères ASEAN-États-Unis. Photo: VNA


Le vice-Premier ministre a affirmé que le Vietnam travaillerait étroitement avec les autres pays membres de l’ASEAN afin de resserrer les liens entre l’ASEAN et les États-Unis, notamment dans le commerce et l’investissement, l'innovation technologique, l'adaptation à la quatrième révolution industrielle, l'énergie, les infrastructures.

A propos de la situation actuelle en Mer Orientale, Pham Binh Minh a exprimé sa préoccupation devant les évolutions complexes dans cette zone maritime. Il a souligné l’importance de renforcer la confiance, de faire preuve de retenue et de s’abstenir de tout acte susceptible de compliquer la situation et de porter atteinte à la souveraineté et aux intérêts légitimes des pays côtiers. Il a également souligné la nécessité de la non-militarisation, du non-recours à la force ou de la non menace du recours à la force et du respect du droit international, y compris de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), en vue de parvenir rapidement au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Présent à la conférence en tant que représentant du pays coordinateur des relations ASEAN-Etats-Unis, le ministre laotien des Affaires étrangères, Saleumxay Kommasith, a affirmé que les relations États-Unis et l’ASEAN continueraient d’être consolidées et de contribuer à la paix, à la stabilité et à la prospérité de la région.

Les deux parties ont convenu d'intensifier les échanges commerciaux, les investissements, la coopération au développement, le soutien aux petites et moyennes entreprises, la coopération en mer, la cybersécurité, la lutte contre le terrorisme et la violence extrémiste, la bonne gouvernance, la connectivité numérique, le développement de la ville intelligente, l'énergie, l'éducation, les échanges entre les deux peuples.

En ce qui concerne de la question de la Mer Orientale, les ministres ont pris note des progrès dans les négociations du COC, et aussi exprimé leur profonde préoccupation face à l'évolution actuelle dans cette zone maritime, avec la militarisation et les actes unilatéraux allant à l’encontre du droit international et portant atteinte à la confiance, ce affectant la paix, la stabilité et la sécurité dans la région.

Les ministres aséaniens et américain ont souligné l’importance d’instaurer la confiance, de garantir la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté en Mer Oriental, dans le respect du droit international, à commercer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, et dans l’application sérieuse de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) en vue de la conclusion d’un COC efficace, conformément au droit international.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a affirmé que les États-Unis étaient toujours un ami et un partenaire de confiance de l’ASEAN et soutenaient les efforts du bloc dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région.

Il a souligné que les pays régionaux devraient être décisifs et ne pas ignorer des questions complexes. -VNA