Le Vietnam souhaite recevoir davantage l’assistance du FMI hinh anh 1Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue (droite) et Alex Mourmouras, chef de la délégation du FMI. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le gouvernement vietnamien souhaite recevoir davantage l’assistance du Fonds monétaire international (FMI) en matière de formation et de conseils de politiques, a déclaré le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue.

Il a reçu ce vendredi 12 avril à Hanoï une délégation de la « Consultation annuelle du FMI au titre de l'Article IV », affirmant que le Vietnam s’efforçait constamment de stabiliser la macroéconomie, d’accélérer la restructuration économique, d’améliorer l’environnement des affaires et de l’investissement et de promouvoir l’intégration économique mondiale.

Le gouvernement vietnamien attache beaucoup d'importance à la transparence dans l'élaboration et de la mise en œuvre des politiques économiques, car cela contribue à restaurer la confiance des investisseurs et des entreprises et à stabiliser la macroéconomie.

Alex Mourmouras, chef de la délégation du FMI, a déclaré que le gouvernement vietnamien avait montré son engagement à stabiliser la macroéconomie et à développer le secteur privé en tant que moteur du développement économique.

Par conséquent, l'économie vietnamienne a fait preuve de résilience et d'une bonne croissance, son inflation étant freinée dans le contexte de tensions commerciales croissantes et de fluctuations financières mondiales, a-t-il déclaré.

La Banque d’Etat du Vietnam procède activement à la restructuration des banques commerciales et des opérations de crédit tout en tenant compte à la croissance. Le déficit budgétaire de l’État et la dette publique ont fortement diminué au cours de ces trois dernières années, a-t-il déclaré, soulignant que cela reflétait le fait que les politiques du gouvernement étaient sur la bonne voie pour faire du Vietnam une véritable économie de marché.

Il a mentionné les conflits commerciaux grandissants dans le monde, la stabilité macroéconomique instable, les réformes administratives lentes… qui sont des obstacles pour le Vietnam en 2019. Il a suggéré au gouvernement vietnamien de promouvoir le rôle du secteur privé et de renforcer la capacité des banques commerciales dans le futur.-VNA

source