Hanoi, 20 février (VNA) – Depuis la mise en garde de la Commission européenne (CE) contre les activités d’exploitation aquicole du Vietnam en octobre 2017, le Vietnam a réalisé avec rigueur les recommandations européennes et en a obtenu des résultats encourageants, a indiqué le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Vu Van Tam.

Le secteur des produits aquatiques s’efforce de résoudre les problèmes dans son combat contre la pêche illicite signalés par la CE qui lui a sorti un carton jaune, à titre d’avertissement. Photo : VNA

La Loi sur l’aquaculture (amendée) a corrigé les défauts sur l’exploitation aquicole illégale. Les documents juridiques prennent aussi compte des pratiques internationales dont le code de conduite pour une pêche responsable de l’Organisation de l’alimentation et de l’agriculture, le plan d’action international visant à prévenir, à contrecarrer et à éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et l'accord relatif aux mesures du ressort de l'État du port…

Khanh Hoà, l’une des trois premières provinces vietnamiennes en termes de la pêche de thons, a sensibilisé ses pêcheurs aux coordonnées de la pêche autorisée. Quant à Kiên Giang, les autorités locales ont organisé des patrouilles pour sanctionner les infractions à la Loi sur l’aquaculture. – VOV/VNA