Bangkok (VNA) - Le Vietnam a pris la présidence de l’Association des centres de formation aux opérations de maintien de la paix de l’Asie-Pacifique (AAPTC) en 2020 lors de sa réunion générale annuelle et de son séminaire vendredi 26 avril à Bangkok, succédant ainsi à la Thaïlande.
 
Le chef du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam, le général de brigade Hoàng Kim Phung (droite) lors de l’événement. Photo: VNA

C’est la première fois que le Vietnam assume ce rôle depuis sa participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU en 2014 et son adhésion à l’APPTC.

Le chef du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam, le général de brigade Hoàng Kim Phung a dirigé une délégation vietnamienne à cet évenement tenu sur le thème “Relever le défi: Les actions et la réponse de l’Asie-Pacifique pour accroître l’efficacité des activités de paix de l’ONU”.

L’événement a réuni du 23 au 26 avril 21 délégations des pays tels que le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Bangladesh et des membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), à l’exception du Laos.

Il visait à resserrer les liens entre les centres de maintien de la paix de l’Asie-Pacifique et à discuter de l’amélioration de la capacité opérationnelle, de la paix et de la sécurité et de la protection des citoyens, suggérant ainsi des plans communs pour faire face aux nouveaux défis.

Les participants ont examiné la restructuration des agences onusiennes chargées de la paix et de la sécurité, la protection des citoyens par le renforcement du rôle des femmes dans les activités de maintien de la paix, ainsi que les résultats de la formation.

Dans son allocution, le général de brigade Hoàng Kim Phung a souligné les efforts et les réalisations du Vietnam au cours des cinq dernières années, affirmant que son pays soutenait toujours les critères de l’ONU visant à promouvoir le rôle des femmes dans les activités de maintien de la paix.

Il a évoqué l’envoi de la première femme officier vietnamienne à la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud (UNMISS) alors que le taux de femmes dans l’hôpital de campagne de niveau 2 du Vietnam, en service à la MINUSS, a atteint 16%, chiffre supérieur au niveau de 10-15% suggéré par l’ONU.

La partie vietnamienne a également réaffirmé que si le Vietnam est sélectionné pour remplacer son homologue britannique à la MINUSS, le pays enverra un personnel féminin à hauteur d’au moins 10%.

Le chef de la délégation vietnamienne a également proposé des idées pour améliorer l’efficacité de la formation du personnel de maintien de la paix avant son déploiement.-VNA