New Delhi, 9 janvier (VNA) - Le 4e dialogue Raisina s’est ouvert le 8 janvier à New Delhi, la capitale indienne en vue d’échanger des problèmes importants auxquels la communauté internationale est actuellement confrontée.

La Première ministre norvégienne Erna Solberg prend la parole au dialogue Raisina à New Delhi. Photo : VNA


L'événement, organisé par la Fondation d’étude des observateurs (Observer Research Foundation-ORF) et le ministère indien des Affaires étrangères, a vu la présence du Premier ministre indien Narendra Modi, de la Première ministre norvégienne Erna Solberg, et des officiels, des hommes d'affaires de 92 pays.

Une délégation vietnamienne conduite par le général de division Tran Viet Khoa, membre du Comité central du Parti communiste du Vietnam et directeur de l'Académie de la défense du Vietnam a participé au dialogue.

Des dizaines de séances de discussions axées sur l’établissement d’un nouvel ordre mondial auront lieu au cours du dialogue de trois jours.

Dans son discours d'ouverture, la Première ministre norvégienne Erna Solberg a mis l'accent sur un ordre mondial fondé sur des règles et sur la nécessité d'une coopération mondiale pour résoudre les problèmes internationaux.

Elle a exhorté tous les pays à faire des efforts pour atteindre les objectifs de développement durable. Elle a également appelé à une coopération mondiale pour mieux gérer les océans.

Le président de l'ORF, Samir Saran, a déclaré qu'au cours de ces trois jours, il y aurait plus de 85 séries d'interactions, discussions, conversations avec la participation de dirigeants et d'experts mondiaux dans le but de brosser un tableau d'un nouvel ordre mondial en train de naître.

La situation de l’Eurasie est aussi l’un des aspects les plus importants de la conversation de cette année au dialogue Raisina, a-t-il déclaré, ajoutant que ce supercontinent était sans aucun doute la région la plus dynamique et imprévisible du monde. –VNA