Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Le Vietnam est devenu une destination attrayante pour les entreprises étrangères et un marché potentiel de la numérisation et du commerce électronique, a déclaré Dato Lim Jock Hoi, secrétaire général de l’ASEAN.

Le commerce électronique est en plein essor au Vietnam. Photo: Shutterstock

Dato Lim Jock Hoi a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse annonçant les résultats d’un dialogue entre la Fédération de la Chambre de commerce et d’industrie du Japon au sein de l’ASEAN (FJCCIA) et le secrétaire général de l’ASEAN, qui s’est tenu le 23 juillet à Hô Chi Minh-Ville (Sud).

Le Vietnam a prouvé sa position dans l’économie mondiale. Notamment, l’économie du pays maintient un taux de croissance impressionnant avec un climat des affaires ouvert, a-t-il ajouté.

Le Vietnam est désormais membre de nombreux accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux, y compris ceux qui ont une grande influence tels que l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP) et l’Accord de libre-échange Union européenne-Vietnam (EVFTA).

En outre, avec une population de près de 100 millions d’habitants, un faible âge médian et un taux élevé d’internautes, le Vietnam est un marché potentiel fort que lorgnent les investisseurs étrangers dans les domaines de la numérisation et du commerce électronique, a-t-il noté.

Selon Hiroyuki Ishige, président de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), le Vietnam et le Japon ont signé 36 protocoles d’accord totalisant 21 milliards de dollars.

Les récentes réformes des procédures administratives et douanières ont contribué à résoudre les problèmes des entreprises de transport de marchandises et à encourager les investissements étrangers dans les secteurs du commerce et des services, a-t-il indiqué, ajoutant que les investissements japonais au Vietnam ne cessent d’augmenter.

En 2017, le Japon caracolait en tête des pays et territoires investissant au Vietnam avec 9,11 milliards de dollars, soit 25,4% du stock d’investissements  directs étrangers.

Au cours des six premiers mois de cette année, le Japon a également dépassé 86 pays et territoires pour devenir le plus grand investisseur étranger au Vietnam, avec 6,47 milliards de dollars, soit 31,8% du total des fonds enregistrés. -VNA