Le vice-ministre des Affaires étrangères, Bui Thanh Son.

Tokyo, 9 mars (VNA) - Le Vietnam devrait encourager les autres membres de l'ASEAN à adhérer à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OECD), a déclaré un responsable du ministère japonais des Affaires étrangères lors de la conférence ministérielle de l'OECD.

Masamoto Kenichi, responsable de l'OECD, a hautement apprécié le rôle des nations de l’Asie du Sud-Est dans la croissance économique mondiale, estimant qu'elles sont indispensables dans la structure de l'OECD pour maintenir un fonctionnement efficace, légal et interactif d'une organisation internationale.

L'OECD a donc considéré les pays de la région comme ses membres potentiels et a lancé le Programme régional pour l'Asie du Sud-Est (SEARP) en 2014, a-t-il indiqué, ajoutant que les pays de l'ASEAN s'intéressent de plus en plus à l'OECD.

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, qui a dirigé la délégation vietnamienne à l'événement, a déclaré que les pays de l'ASEAN devraient continuer à donner la priorité à l'intégration économique par le biais d'accords de libre-échange bilatéraux et régionaux.

Le SEARP qui vise à soutenir la réforme économique et l'intégration des nations de l'ASEAN a vu de nombreux résultats positifs. L'OECD a partagé son expérience, ses connaissances et ses politiques pour les pays de l'ASEAN en matière d'investissement, d'infrastructures, de petites et moyennes entreprises, d'éducation et de formation, entre autres, a déclaré Bui Thanh Son.

Il a suggéré que les pays de l'ASEAN améliorent leurs environnements commerciaux pour encourager le secteur privé à participer au développement des infrastructures, tout en renforçant leur connectivité numérique, en investissant dans les ressources humaines pour tirer parti de la quatrième révolution industrielle (4.0).

Il a également appelé les pays de l'ASEAN à renforcer leur coopération pour atténuer les défis auxquels sont confrontés les travailleurs qualifiés, promouvoir l'égalité des sexes, le progrès des femmes en facilitant leur accès à l'éducation, à la formation, à l'emploi et aux ressources sociales.

Au cours de la conférence, sur le thème « ASEAN Inclusive », les participants ont discuté des défis et des opportunités posés dans l'intégration économique et le développement durable et inclusif en Asie du Sud-Est.

L'événement a souligné le rôle important du SEARP dans la création de conditions favorables à l'intégration régionale de l'ASEAN, en appuyant les priorités de réforme dans les pays membres de l'ASEAN et en les rapprochant de l'OECD.

Il a également affirmé l'importance stratégique de la connectivité entre l'OECD et l'ASEAN via le SEARP et a reconnu les progrès réalisés par le SEARP au cours des dernières années, co-présidé par le Japon et l'Indonésie.

La Thaïlande et la République de Corée co-présideront le SEARP au cours de la période 2018-2021. -VNA