Le ministre de la Défense Ngo Xuan Lich (droite) et Mikhail Kostarakos, président Comité militaire de l'Union européenne. Photo: VNA
Hanoi (VNA) – Le Vietnam considère toujours l’Union européenne (UE) comme un partenaire important et souhaite rendre plus efficace la coopération bilatérale dans la défense, a déclaré le général Ngo Xuan Lich, ministre de la Défense.

En recevant le 5 décembre à Hanoï le général Mikhail Kostarakos, président Comité militaire de l'UE, en visite de travail au Vietnam, Ngo Xuan Lich a tenu en haute estime les résultats de l'entretien de défense Vietnam-UE. auparavant.

De son côté, Mikhail Kostarakos s’est déclaré convaincu que cette visite permette ouvrir de nouvelles opportunités de coopération bilatérale en matière de défense.

Il a demandé aux deux parties de renforcer leur partage d’informations et leur coopération dans la formation en sécurité maritime, la participation aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, le règlement des conséquences de la guerre, le secours en cas des catastrophes et la médecin militaire.

Auparavant, le général de corps d’armée Nguyen Chi Vinh et le général Mikhail Kostarakos ont co-présidé un entretien de défense Vietnam-UE.

Les deux parties ont partagé leurs points de vue sur la situation dans le monde comme dans la région, puis se sont informées des politiques liées à la défense de chaque nation. Elles ont aussi déterminé de nouvelles orientations de coopération bilatérale dans l’avenir.

Concrètement, les deux parties ont convenu de renforcer l’échange des délégations de défense de tous les échelons, et d’échanger des informations sur les questions d’intérêt commun lors des rencontres et des forums multilatéraux.

En même temps, elles se sont accordées pour collaborer dans l'élaboration et le perfectionnement des cadres et des mécanismes de coopération, élargissant la coopération bilatérale dans la formation, les opérations de maintien de la paix de l’ONU, la médecine militaire, l’assistance humanitaire, le sauvetage en cas de catastrophes naturelles, le règlement des conséquences de la guerre, etc.

Elles ont en outre discuté sur l’établissement d’un mécanisme de dialogue sur la politique de défense au niveau des vice-ministres avec l’UE. La sécurité maritime, la cybersécurité et les technologies de l’information, la gestion et la protection des frontières nationales, etc. sont également les domaines de priorités de leur coopération. -VNA