Hanoi, 29 août (VNA) - Une conférence sur la coopération commerciale Vietnam-Moyen-Orient a eu lieu le 28 août à Hanoi avec la participation d’une bonne quarantaine d’entreprises d'exportation de produits agricoles de premier plan du Vietnam.

Panorama de la conférence sur la coopération commerciale Vietnam-Moyen-Orient. Photo : VNA

S’adressant à l'événement, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong a déclaré que le Moyen-Orient est un marché énorme et une porte d'entrée ​du marché européen.

Le Vietnam dispose de potentiels d’exportations de nombreux produits agricoles, dont riz,  thé,  café, poivre,  caoutchouc, noix de cajou, fruits, produits aquatiques... vers ​ce marché de 400 millions d’habitants ​qu'est le Moyen-Orient.

Cependant, le ministre Nguyên Xuân Cuong a souligné que la valeur d​es échanges commerciaux  entre les deux pays res​tait faible en raison des difficultés de paiement, car les deux parties paient principalement via des banques intermédiaires à coûts élevés basées à Dubaï, en Chine et à Singapour ou dans certains pays européens.

Vo Quang Huy, directeur de la sarl Huy Long An, a déclaré que le Moyen-Orient est un marché prometteur pour les bananes vietnamiennes. Il a demandé des mesures plus efficaces pour soutenir les exportateurs ​dans le paiement ainsi que dans l’élaboration de référentiels pour les marchandises.

Le Thanh, chef de l'Institut de l'agriculture biologique, a affirmé que la croissance annuelle des exportations de légumes et fruits au Moyen-Orient est élevée à 24%, ce qui montre qu'il s'agit d'un terrain prometteur pour les entreprises vietnamiennes.

Cependant, la logistique et le paiement ont entravé les exportations du Vietnam, a-t-il dit, suggérant une coopération entre entreprises.

 

Trân Van Tri, président du Conseil commercial Vietnam-Iran, a proposé que le gouvernement accélère la coopération bancaire pour faciliter le paiement entre les deux pays, ainsi que les politiques préférentielles en matière fiscale.

Saleh Adibi, ambassadeur iranien au Vietnam, a déclaré que l'obstacle majeur entravant la coopération bilatérale est celui de la banque. Il a suggéré que les entreprises vietnamiennes puissent utiliser les banques iraniennes ​sachant que l'Iran est en liaison avec de nombreuses banques à travers le monde.

Il a souhaité que le Vietnam et l'Iran signent bientôt un accord commercial préférentiel.

​Selon des données du ministère de l'Industrie et du Commerce ​ la valeur des échanges commercia​ux entre le Vietnam et les pays du Moyen-Orient a atteint 10,887 milliards de dollars en 2016, soit une hausse de plus de 100% par rapport à 2011, dont 8,059 milliards de dollars des exportations vietnamiennes et 2,82 milliards de dollars d'importations de ce marché.-VNA