Le Vietnam encourage des actions pratiques et efficaces pour surmonter les conséquences de la guerre

Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Doan Khac Viet, a partagé le point de vue du Vietnam sur la décision du 7 février du Tribunal du District Central de Séoul.

Hanoï (VNA) – Le 9 février, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Doan Khac Viet, a partagé le point de vue du Vietnam sur la décision du 7 février du Tribunal du District Central de Séoul (Seoul Central District Court, République de Corée) demandant au gouvernement sud-coréen d'indemniser Nguyen Thi Thanh - plaignante dans le procès concernant le massacre de civils pendant la guerre du Vietnam dans le village de Phong Nhi, quartier de Dien An, ville de Dien Ban, province de Quang Nam, en 1968.

Le Vietnam encourage des actions pratiques et efficaces pour surmonter les conséquences de la guerre ảnh 1Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Doan Khac Viet.  Photo : VNA


Lors de la conférence de presse périodique du ministère des Affaires étrangères, Doan Khac Viet a affirmé suivre cette décision avec intérêt et attacher de l’importance à la protection des droits et intérêts légitimes des citoyens vietnamiens.

Selon lui, dans un esprit de mise de côté du passé et de regard vers l'avenir, le Vietnam souhaite développer davantage son partenariat stratégique intégral avec la République de Corée ; encourager des actions pratiques et efficaces pour surmonter les conséquences de la guerre, contribuant à consolider et à renforcer l'amitié et les bonnes relations de coopération entre les deux pays et les deux peuples du Vietnam et de la République de Corée.

En vertu de la décision, le gouvernement de la République de Corée doit verser plus de 30 millions de KRW (23.900 dollars) à la victime Nguyen Thi Thanh, âgée de 62 ans, qui a perdu des membres de sa famille et a été blessée lors du massacre.

Le jury a reconnu que le 12 février 1968, les troupes de la République de Corée avaient tué plus de 70 civils dans le village de Phong Nhi, dont des proches du plaignant.-VNA

Voir plus