«Le Vietnam est une destination attrayante et apporte des bénéfices aux investisseurs étrangers», a déclaré le Docteur Marc Faber, lors du forum d’investissement au Vietnam 2014 (VIF 2014) co-organisé le 19 juin à Hô Chi Minh-Ville par le journal Dâu tu (Investissement) et la Compagnie boursière HVS.

Ce forum a réunit plus de 300 représentants des entreprises et de fonds d’investissement provenant du Japon, des États-Unis et de l’Union européenne. Il s'agit d'une occasion pour les experts, dirigeants et entrepreneurs de discuter autour de plusieurs sujets : finances mondiales, évolution des marchés émergents, perspectives du développement économique et opportunités d’investissement au Vietnam.

Jusqu’à la fin du premier trimestre 2014, le Vietnam a attiré plus de 16.300 projets d’investissement direct étranger (IDE) d’une centaine de pays et territoires, avec un fonds total de quelque 238 milliards de dollars. En 2013, le Vietnam a attiré plus de 22 milliards de dollars de fonds d'IDE, soit une hausse de 35% par rapport à l’année précédente. Pendant ce temps, le capital d’investissement indirect étranger au marché boursier du Vietnam a atteint des milliers de dollars. Plus de 17.000 comptes sont ouverts par les investisseurs et individus étrangers.

Des chiffres encourageants a confirmé la bonne dynamique de l’un des pays attractifs du Sud-Est asiatique, actuellement conforté par la présence d’environ une centaine de groupes multinationaux sur son territoire.

Ces dernières années, les marchés émergents dont le Vietnam sont devenus un moteur de la croissance de l’économie mondiale. Cela s’explique par le fait que l’investissement dans ces marchés apporte plus de bénéfices que dans les pays développés.

Opportunités


Avec son statut d’une des économies dynamiques, une croissance moyenne d’environ 7,5% (1991-2010) et 5,6% (2011 et 2013), une population “or” dont 60% sont des personnes actives, une position géographique favorable - centre de l’Asie de l’Est -, le Vietnam possède de nombreux atouts permettant aux investisseurs d’atteindre plus rapidement un retour sur investissement.


Les investisseurs discutent en marge du forum d’investissement au Vietnam 2014.

Selon le Docteur Marc Faber, le pays peut atteindre très facilement une croissance de 6% annuel s’il reste dans la paix. Son économie affichera des perspectives positives dans les dix prochaines années à la condition que le gouvernement diminue son intervention et active l’actionnarisation des entreprises publiques.

De plus, M. Faber soutient les politiques pacifiques de l’État vietnamien pour lutter contre l’implantation illégale de la plate-forme pétrolière chinoise Haiyang Shiyou-981 dans le plateau continental et en pleine zone économique exclusive du Vietnam.

Restructuration des entreprises publiques


Le Vietnam serait non seulement un marché émergent, mais aussi une destination attrayante de fonds internationaux grâce à sa politique macroéconomique stable, sa grande potentialité de croissance économique, notamment son actionnarisation des entreprises étatiques dans les deux prochaines années.

En effet, pour promouvoir le développement économique durable et efficace, le gouvernement vietnamien a mis en œuvre une politique de restructuration de l’économie axée s’appuyant sur trois principaux piliers : restructuration des investissements, des entreprises publiques et du système financier et bancaire. Le gouvernement a adopté l’actionnarisation des 432 entreprises publiques pour les années 2014 et 2015. Ce programme ouvrira de grandes opportunités pour les investisseurs vietnamiens et étrangers.

“Le gouvernement vietnamien s’engage à créer un environnement d’investissement transparent, favorable et équitable pour les investisseurs étrangers. Nous affirmons que le Vietnam est un pays stable sur la politique et la société”, a insisté Nguyên Chi Dung, vice-ministre du Plan et de l’Investissement.

Par ailleurs, l’Assemblée nationale est en train d'amender les lois importantes afin d’améliorer l’environnement juridique sur l’investissement et le commerce. Parmi les textes figurent également les lois sur les entreprises, l’investissement et l’immobilier.

Le Vietnam s’intègre positivement au monde. En plus d’être un membre à part entière de l’ASEAN, ASEM, APEC, WTO, il participe également dans le Partenariat trans-pacifique (TPP) et envisage de signer à l’horizon 2015, seize accords de libre-échange avec 55 pays et territoires. -VNA