Dà Nang (VNA) - Le Vietnam a appelé mardi 23 juillet le Processus de Bali sur le trafic illicite d’êtres humains, la traite des personnes et la criminalité transnationale connexe à promouvoir davantage son rôle et sa connectivité avec les mécanismes de coopération régionaux et mondiaux.
 
Vue de la 14e réunion des hauts officiels du Groupe ad hoc du Processus de Bali, le 23 juillet à Dà Nang (Centre). Photo : VNA

S’adressant à la 14e réunion des hauts officiels du Groupe ad hoc du Processus de Bali (AHG) dans la ville de Dà Nang (Centre), le vice-ministre des Affaires étrangères Tô Anh Dung a invité le Processus de Bali à examiner sérieusement les orientations futures à cette fin.

À côté de la lutte contre la migration irrégulière et la traite des personnes, le Processus de Bali devrait considérer les mesures visant à faire avancer la migration sûre et régulière et la stratégie de coopérer dans les temps à venir, a-t-il espéré.

La 4e réunion qui a rassemblé une bonne centaine de délégués venus de 25 pays et territoires, devra faire le bilan des activités menées au cours de la période écoulée et définir les priorités du Processus de Bali en phase avec les tendances de la migration dans le monde.
 
Les délégués à 14e réunion des hauts officiels du Groupe ad hoc du Processus de Bali posent pour une photo de souvenir. Photo : VNA

Il s’agit de la première fois que le Vietnam accueille cette réunion depuis son adhésion au Processus de Bali en 2002, une occasion pour élever sa position et son rôle responsable dans les problèmes d’intérêt mondial et contribuer à la paix, à la stabilité et à la prospérité de la région et du monde.

Lancé à la Conférence ministérielle régionale sur le trafic de migrants, la traite des personnes et la criminalité transnationale qui y est associée, tenue en février 2002 à Bali, en Indonésie, le Processus de Bali vise à aborder des questions concrètes ayant trait au trafic illicite, à la traite et à la criminalité transnationale connexe.  – VNA