Hanoi, 9 janvier (VNA) - Le Vietnam prend en haute estime ses relations avec le village SOS international et soutient les activités du village SOS des enfants dans le pays, a affirmé le vice-Premier ministre Vu Duc Dam lors d’une rencontre mardi à Hanoï avec une délégation du village SOS international des enfants conduite par son président Siddahartha Kaul.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam (droite) reçoit le président du village SOS international Siddahartha Kaul. Photo : VNA

Saluant la coopération et l'assistance du village SOS international pour le village d'enfants pour le Vietnam au cours de 30 dernières années dans l'éducation, le soutien pour des enfants défavorisés.

A l'occasion du 30e anniversaire de SOS Villages d'Enfants au Vietnam, il a remercié le village SOS international des enfants et les donateurs du monde entier pour leur contribution au développement de l'organisation.

Le vice-Premier ministre a souligné la nécessité de nouvelles approches de la coordination entre les deux parties dans les projets à venir.

Il a demandé au ministère du Travail, des Invalides de guerres et des Affaires sociales de collecter des fonds auprès des entreprises et de la communauté afin d’augmenter les contributions aux activités de SOS Villages d'Enfants du Vietnam. Il est aussi important de prendre des mesures afin d’accorder des bourses aux enfants en difficultés et  aider leurs familles à accéder aux crédits à taux préférentiels, a-t-il souligné. 

Siddhartha Kaul a déclaré que la cérémonie marquant le 30ème anniversaire de fondation de SOS Villages d'Enfants au Vietnam et la réception de l'Ordre du Travail de première classe avait manifesté les connaissances pour les contributions du village SOS international des enfants et de sa section vietnamienne pour les soins des enfants défavorisés dans le pays.

Le Village SOS international des enfants a fourni au Vietnam près de 120 millions de dollars pour développer l'infrastructure dans les villages SOS au cours des 30 dernières années.

Parmi 6.000 enfants soignés dans 17 villages à travers le pays, 2.800 ont grandi et ont trouvé des emplois stables et quelque 3.100 autres ont été élevés dans des villages SOS. - VNA