Le tribunal de Phnom Penh annonce une peine de prison contre le chef en exil du CNRP hinh anh 1Sam Rainsy, dirigeant en exil du Parti du sauvetage national du Cambodge lors d'un point de presse le 19 décembre 2014. Photo: AFP/VNA

Phnom Penh (VNA) - Le 18 octobre, le Tribunal de première instance de Phnom Penh a condamné Sam Rainsy, dirigeant en exil du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d'opposition dissous, à un an et huit mois de prison.

Il a été accusé pour d'insultes et d'incitation à commettre des infractions en vertu du Code pénal cambodgien.

En plus de Rainsy, deux autres dirigeants du CNRP vivant à l'étranger, Ho Vann et Kak Komphear, ont été accusés pour les mêmes infractions.

Le tribunal a également condamné Kong Mas et Roeun Kimlun à un an et six mois de prison pour leur collusion avec Rainsy. À l'heure actuelle, seul Kong Meas est détenu.

Le mois dernier, le Tribunal de Phnom Penh a ordonné l'arrestation de Sam Rainsy, demandant aux autorités de le rechercher, de l'arrêter et de le traduire rapidement en justice pour avoir offensé le roi du Cambodge Norodom Sihamoni. -VNA