Photo des ministres des 11 pays après la signature du CPTPP à Santiago, au Chili, le 8 mars 2018. Photo: AFP

Londres (VNA) - Le secrétaire d'État britannique au Commerce international, Liam Fox, s'est félicité mercredi de la conclusion de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP) – l’édition du TPP sans les Etats-Unis, qui entrera en vigueur le 30 décembre.

"C'est fantastique de saisir aujourd'hui les informations sur le TPP - une nouvelle étape dans le développement du commerce mondial fondé sur des règles", a-t-il déclaré sur Twitter.

Le Royaume-Uni n'est pas partie au CPTPP mais a exprimé le souhait de rejoindre cet accord commercial, à la suite de sa sortie de l'Union européenne. Le ministre Liam Fox a déclaré que les Premiers ministres japonais Shinzo Abe et australien Scott Morrison avaient déjà soutenu l'adhésion de Londres à ce pacte.

Le Premier ministre australien a qualifié le CPTPP en tant que "l'un des plus complets et des plus ambitieux accords" de l'histoire récente du pays, ajoutant que l'accord permettrait aux entreprises australiennes de contribuer à hauteur de 15,6 milliards de dollars australiens (11,1 milliards de dollars) à l’économie nationale d’ici 2030.

En même temps, le ministre néo-zélandais du commerce et de la croissance des exportations, David Parker, a déclaré que la ratification par l'Australie avait déclenché le compte à rebours de 60 jours avant l'entrée en vigueur de l'accord et la première série de réductions tarifaires.

Auparavant, le Mexique, le Japon, Singapour et la Nouvelle-Zélande et le Canada avaient ratifié le CPTPP.

David Parker, a souligné que l’importance du CPTPP avait augmenté ces derniers mois avec l’escalade des mesures protectionnistes dans le monde.

Selon un récent rapport de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (UNESCAP), le renforcement du protectionnisme commercial ralentira la croissance économique, en particulier dans les pays en développement.

La Banque mondiale a estimé que, si les obstacles au commerce étaient complètement supprimés, les pays en développement pourraient augmenter leurs recettes budgétaires et sortir des millions de personnes de la pauvreté.

Le CPTPP qui devrait entrer en vigueur le 30 décembre,  supprimera 98% des droits de douane entre ses 11 pays signataires. Il a été signé au Chili le 8 mars par 11 pays : Canada, Mexique, Pérou, Chili, Nouvelle-Zélande, Australie, Japon, Singapour, Brunei, Malaisie et Vietnam. Ces pays représentent environ 13,5% du PIB mondial,  avec une population totale de 499 millions de personnes.

L’accord commercial ambitionne de stimuler la croissance économique, de créer davantage d’emplois, de réduire la faim et la pauvreté, et d’améliorer les conditions de vie des pays membres. -VNA