Une conférence de presse a eu​ le 30 novembre à Hanoi pour la publication de la décision d'amnistie 2016 du président du Vietnam. Photo: VNA
 

Hanoï (VNA) - "Le président vietnamien a signé une décision d’amnistie de plus de 4.384 prisonniers réunissant les conditions définies pour 2016".

C’est ce qu’a annoncé le vice-président permanent du Bureau présidentiel Giang Son, lors d’une conférence de presse ​donnée le 30 novembre à Hanoï sous l'égide conjointe du ministère de la Sécurité publique, de la Cour populaire suprême, du ministère des Affaires étrangères, du Bureau gouvernemental et d'autres organes concernés.

Cette amnistie reflète la politique de clémence du Parti et de l’État ​ainsi que la tradition humaniste de la nation vietnamienne ​afin que les prisonniers soient encouragés à se repentir et à se préparer à devenir des personnes utiles à la société.

"Elle est aussi la reconnaissance des résultats de la bonne conduite des prisonniers et de leur rééducation, et souligne l’étroite coordination entre l’établissement pénitentiaire, la famille et les organismes concernés", a-t-il indiqué.

La politique d’amnistie du Parti et de l’État vietnamiens est de garantir les droits et les intérêts légitimes des citoyens, de ne pas amnistier ceux qui ne le méritent pas, ni d'oublier ceux qui le méritent, et ce que les prisonniers soient Vietnamiens ou étrangers.

Selon les responsables des organes compétents, lors de l’amnistie de 2016, 14 ​détenus de nationalité étrangère bénéficieront de cette amnistie du chef de l’État, dont neuf de nationalité chinoise, un de nationalité sud-coréenne, trois de nationalité laotienne et un de nationalité australienne.

L’Assemblée nationale vietnamienne a adopté la loi sur l’amnistie en 2007. En application de ​celle-ci, le président du Vietnam a décrété ces derniers temps nombre d’amnisties, libérant avant terme les condamnés ​ou commuant la perpétuité de certains à l’occasion de grands événements et de grandes fêtes du pays ou lors de cas particuliers. -VNA