Le président philippin Rodrigo Duterte. Photo: AP / VNA

 

Manille (VNA) - Le 17 septembre, le président philippin Rodrigo Duterte a réitéré son désir de fermer toutes les mines du pays suite aux glissements de terrain meurtriers causés par le typhon Mangkhut.

Auparavant, le ministre philippin de l'Environnement et des Ressources naturelles, Roy Cimatu, avait ordonné la fermeture de toutes les petites zones minières de la région administrative de la Cordillère, où des glissements de terrain ont tué 24 personnes.

L'exploitation minière illégale est courante aux Philippines. Les responsables gouvernementaux ont déclaré que l’exploitation minière illégale à petite échelle avait entraîné une augmentation du nombre de victimes de glissements de terrain.

Le 16 septembre, au moins 30 mineurs ont été tués et 13 autres portés disparus lors d’un glissement de terrain à Itogon, une petite ville de la province de Benguet, dans le nord du pays.

Les autorités locales ont annoncé que le typhon Mangkhut avait provoqué au total 81 glissements de terrain et 13 inondations dans la région administrative de la Cordillère.

Les Philippines sont frappées par une vingtaine de tempêtes ou typhons chaque année, causant d’énormes dégâts humains et matériels. En 2013, le super typhon Haiyan avait balayé la province de Leyte, dans le centre du pays, tuant plus de 6.000 personnes.-VNA