Le président philippin Rodrigo Duterte demande au Congrès de rétablir la peine de mort pour les crimes odieux liés aux drogues et au pillage. Photo: www.la-croix.com

 

Manille (VNA) – Le président philippin Rodrigo Duterte a promis le 22 juillet de poursuivre la campagne anti-drogue et de mettre fin à la corruption endémique dans ce pays.

Jouissant d'un taux de popularité exceptionnel et soutenu par un parlement dominé par ses alliés, Rodrigo Duterte a profité de son discours annuel pour exhorter les parlementaires à rétablir la peine de mort, tout en affirmant que les trafics de drogue et la corruption persistaient dans le pays.

Les trafics de drogues persistent. La corruption se poursuit et émascule le courage nécessaire pour soutenir les initiatives de redressement moral, a-t-il souligné.

Les trafics de drogues ne seront jamais écrasés à moins que nous ne continuions d’éliminer la corruption qui permet à ces crimes de survivre, a-t-il indiqué.

Le président philippin a également réitéré sa demande de rétablir la loi martiale et la peine de mort pour les crimes odieux liés aux drogues et au pillage.

La peine de mort avait été abolie en 1987, avant d'être réinstaurée six ans plus tard et de nouveau abolie en 2006

Depuis son entrée en fonction en 2016, il a mené une guerre contre la drogue. Il s'est engagé à éradiquer le trafic de drogues à la fin de son mandat prévu en 2022. -VNA