Jakarta, 18 avril (VNA) – Le président sortant et candidat à la présidence, Joko Widodo, a appelé les Indonésiens à s'unir à nouveau après les élections présidentielle et législative du 17 avril.

Le président indonésien Joko Widodo (au centre) lors de la campagne électorale à Sragen, province de Java central, le 3 avril 2019. Photo: AFP/VNA

Lors de la conférence de presse de son camp au Théâtre de Jakarta, il a demandé à ses partisans d'être patients et d'attendre les résultats officiels qui seront annoncés par la Commission électorale (KPU).

Si les résultats officiels ne sont pas attendus avant le mois de mai, les estimations réalisées par trois instituts de sondage à partir des premiers dépouillements accordaient jusqu'à 11 points d'avance au président sortant sur son rival, l'ex-général Prabowo Subianto.

Joko Widodo, 57 ans, s'est abstenu cependant de déclarer victoire. "Nous avons tous vu les estimations et les premiers comptages, mais nous devons attendre les résultats officiels", a-t-il déclaré devant ses partisans.

Son rival de 67 ans, déjà battu par Joko Widodo en 2014, a assuré qu'il l'avait emporté, mais sans fournir de preuve. "Nous ne recourrons pas à des moyens illégaux car nous avons gagné", a-t-il lancé, se posant en "président de tous les Indonésiens".

Plus de 190 millions d'Indonésiens étaient appelés aux urnes mercredi, à partir de 7H00 locales en Papouasie à l'est du pays jusqu'à 13H00 locales à Sumatra pour élire leur président mais aussi renouveler leurs parlements national et locaux. -VNA